Avez-vous de grandes attentes en face aux implants capillaires ? La nouvelle technique de la microgreffe capillaire relève les défis !

Avez-vous de grandes attentes en face aux implants capillaires ? La nouvelle technique de la microgreffe capillaire relève les défis !

 

Avez-vous déjà entendu parler des gens qui, après avoir participé à une intervention de greffe de cheveux, plaignaient d’une apparence complètement désagréable à cause d’une implantation capillaire ratée ? Rien n’est plus grave qu’une intervention de la chirurgie esthétique qui ne prête pas d’apparence engageante au patient et au dessus de tout il a payé une petite fortune pour cela. Heureusement, la conjugaison de nouvelles techniques de la microgreffe de cheveux et le sens de l’art de la part de l’équipe opératoire assure que les cheveux du patient ne ressembleraient pas à un champ de poireaux et il ne doit pas se sentir comme une poupée chevelue.

 

Récupérez votre lisière ancienne et la densité de vos cheveux en 1 jour ! >>

 

Les deux techniques pionnières : la FUE et sa sœur plus jeune, la FUE2

La nouvelle technique des implants capillaires est prete á aider les hommes chauves !Quel est le principe de ces deux techniques dites révolutionnaires dans le domaine de la microgreffe capillaire ? Pour le comprendre, il faut que l’on note que les cheveux poussent à partir de leur base, plus exactement du bulbe pileux se trouvant intégrée dans le cuir chevelu. L’essentiel de ces deux techniques est de prélever les cheveux un par un en réduisant au minimum la caractère invasive de ces techniques. Le prélèvement selon la FUE et FUE2 se produit à l’aide d’un punch cylindrique avec un diamètre inférieur à un millimètre. Les greffons extraits d’une telle façon sont finalement segmentés pour qu’ils puissent être redistribués sur la zone attendant à la microgreffe. La zone dite receveuse est toujours la zone qui est la plus clairsemée, normalement le sommet de la tête. Les cheveux se trouvant sur cette partie du cuir chevelu sont génétiquement prédisposés à être sensible à l’action de l’hormone masculine, la dihydrotestostérone, n’importe quel soit le sexe du patient. Étant donné, que la calvitie n’est pas dépendant du sexe du patient, milliers d’hommes et de femmes s’adressent aux cliniques capillaires pour faire se greffer.

 

D’autres avantages des nouvelles techniques

Le fait que les greffons ne contiennent jamais plus de un ou trois cheveux rend ces techniques de plus en plus engageantes aux yeux des futurs patients, et ce n’est pas par hasard : la FUE et la FUE2 sont les deux techniques qui garantissent une repousse complète des cheveux, et grâce au traitement exclusif, encore plus vite que dans un cas normal. Ces techniques ne causent pas de cicatrices visibles, et quinze jours après la réimplantation, le patient peut vivre sa vie quotidienne sans plaies et traces visibles venant de l’intervention.

 

Récupérez votre lisière ancienne et la densité de vos cheveux en 1 jour ! >>