Chute de cheveux chez les femmes : un désagrément qui n’est pas réservé seulement pour les hommes

Chute de cheveux chez les femmes : un désagrément qui n’est pas réservé seulement pour les hommes

 

Faites la connaissance avec les causes de la perte !Vous vous êtes déjà réveillée étant accablée par la quantité de cheveux que vous avez laissé sur l’oreiller dans lequel vous dormiez ? Est-ce que laver vos cheveux est un véritable cauchemar à cause de la touffe de cheveux dans la bonde de la baignoire ? Vous avez surement essayé toutes les astuces conseillées par vos amies, et vous avez certainement visité tous les sites Internet traitant ce sujet proposant des élixirs. Si vous êtes gênée par la quantité de cheveux perdue après tous les brossages, il faut que vous n’hésitiez plus ! Cherchez un dermatologue spécialisé dans les maladies et problèmes capillaires, et réservez un rendez‑vous. Moins de temps vous attendez après avoir aperçu les premières symptômes, plus vous aurez de chance pour sauver la quantité capillaire sur votre cuir chevelu.

 

Récupérez votre lisière ancienne et la densité de vos cheveux en 1 jour ! >>

 

Faites la connaissance avec les causes de la perte !

Dans 80% des cas, la sensibilité excessive du cuir chevelu aux hormones androgènes est accusable de la perte de cheveux. Dans le corps féminin, les hormones mâles jouent un rôle autant important que dans le corps masculin. Mais en cas d’anomalie hormonale, telle que la ménopause, la gestion d’action des hormones n’est plus assurée. Faute d’hormones féminines, le corps d’une femme après la ménopause commence à céder la place aux hormones masculines. C’est un procédé tout à fait normal, jusqu’au moment que les cheveux ne commencent pas à tomber. La chute de cheveux chez les femmes commence toujours par un affinement remarquable de la chevelure. Les cheveux deviennent plus fins et sensibles, finalement meurent et tombent par la terre. Les antécédents féminins dans la famille souffrant de l’alopécie rendent le risque plus possible de subir les mêmes symptômes. Bien que la plupart des femmes touchées par la perte de cheveux ont des pareils antécédents, mais 20% parmi eux n’en avaient rien.

 

Comment éviter l’aggravation de la situation ?

Évitez les situations de stress, qui augment la sécrétion des hormones mâles. En même temps, la rétrécissions des vasculaires sanguins dans le cuir chevelu causé par le stress est aussi un facteur aggravant. Il faut éviter autant que possible les traitements hormonaux de substitution. Les contraceptifs sont aussi maléfiques pour l’équilibre hormonal.

Quelques astuces de coiffure peuvent aussi exacerber la situation : les produits coiffants synthétiques donnent un bel résultat, mais à long terme, l’utilisation de ces produits est nocif pour la santé capillaire.

 

Récupérez votre lisière ancienne et la densité de vos cheveux en 1 jour ! >>