Il faut garder à l’esprit que même la présence des deux, gènes et hormones nécessaires, n’est pas suffisante pour provoquer une chute de cheveux androgénétique.

Le processus de perte de cheveux a également besoin de temps, pendant lequel les follicules pileux sensibles seront exposés aux hormones mâles.

Le temps nécessaire pour que ce type de chute de cheveux se produise varie d’un individu à l’autre.

Le développement de la calvitie masculine dépend de l’expression génétique d’une personne et du niveau d’androgènes dans son sang.

De plus, même s’il n’y a pas de prédisposition à la perte de cheveux androgénétique, avec l’âge, certains cheveux commencent à rétrécir aléatoirement en longueur et en diamètre.

Ce processus est appelé miniaturisation.

En conséquence, les poils miniaturisés sont perdus et les unités folliculaires réelles diminuent en nombre.