Corrigez les problèmes de cheveux à l’aide de la greffe capillaire !

Corrigez les problèmes de cheveux à l’aide de la greffe capillaire !

 

Pourquoi perd-on les cheveux ? De maintes réponses sont possibles, mais pour un patient qui s’est épuisé des promesses des élixirs « miraculeux », ce ne sont pas de réponses qui comptent, mais la possibilité de se guérir. Pour un patient qui s’occupe beaucoup de son image, il est très important de posséder une chevelure soignée et tenue. Or, la perte de cheveux, mais aussi la chevelure affinée à cause des traitements médicamenteux ou des maladies sont un vrai cauchemar pour un patient. Pourquoi la microtransplantation capillaire a connu un vrai essor aujourd’hui ? Parce que les techniques d’implantation de cheveux ont bien évolué dans les dernières décennies.

 

Récupérez votre lisière ancienne et la densité de vos cheveux en 1 jour ! >>

 

L’évolution des techniques de greffe

La greffe capillaire selon les méthodes FUE et FUTDans les premiers temps, la greffe de cheveux était une intervention invasive, on utilisait alors de bistouri pour l’opération. Pour diminuer la zone clairsemée, une technique très courant était de couper le cuir chevelu à l’aide d’un scalpel ; et on se contractait un peu le cuir chevelu coupé et à la fin, le docteur a suturé la plaie. Quelques décennies après, on commençait à implanter des unités plus petits des cheveux, mais le résultat n’était pas assez naturel : les cheveux s’alignaient sur le cuir chevelu comme les poireaux sur le champ. Étant donné que le but des médecins spécialistes d’implantation capillaire était de redistribuer les cheveux sur le cuir chevelu d’une manière naturelle, ils commençaient de segmenter les bulbes contenant plus d’un cheveu de plus en plus petites pièces. C’est le moment ou on peut parler de la microgreffe des cheveux. La technique FUE et FUT sont les deux méthodes les plus courants de la microgreffe.

 

La greffe capillaire selon les méthodes FUE et FUT

Toutes les deux techniques appartiennent à la microgreffe des cheveux : les petites unités sont prélevés généralement de la zone occipitale (la nuque) et/ou des tempes du patient et finalement sont réimplantés dans la zone receveuse. La seule différence entre la méthode FUE et la FUE (la technique de la bandelette) est la technique de prélèvement. Si le patient est opéré selon la technique FUT, le docteur spécialiste découpe une « bandelette » de sa zone donneuse qui est ensuite segmenté, et finalement les petites greffons sont réimplantés. La technique FUE nécessite un punch inférieur à 1 mm pour prélever et réimplanter des unités folliculaires. Ces techniques semblent à être les premiers qui ne laissent pas de cicatrices détectables à l’œil nu après l’opération.

 

Récupérez votre lisière ancienne et la densité de vos cheveux en 1 jour ! >>