Un phénomène de plus en plus commun, occasionnant des symptômes gênants qui gâchent la vie des personnes touchées, c’est la perte de cheveux.

On connait plusieurs de ses causes, mais dans la plupart des cas les gens ne savent pas comment gérer la situation.

Selon un sondage, les hommes ont plus peur de perdre leurs cheveux que d’être impuissant.

Si la situation s’envenime, comment peut-on empêcher la progression du dégarnissement qui apparait sur le crâne ?

Il n’y a plus rien à craindre, de nombreux traitements sont de nos jours disponibles pour traiter ce fléau.

Mais avant d’entamer les interventions capillaires, jetons un coup d’œil aux raisons de la chute de cheveux.

Les cinq raisons de la perte de cheveux – une liste détaillée

Premièrement, la cause principale de la chute capillaire est toujours d’origine hormonale.

Les hommes et les femmes peuvent tout deux être victimes d’une perte de cheveux, la DHT est une sorte d’hormone mâle qui se trouve dans le corps des deux sexes.

La dihydrotestostérone (DHT) est responsable pour la majorité des cas alopéciques. Cette prédisposition génétique est héréditaire, une petite enquête généalogique pour découvrir la tendance des autres membres de sa famille peut donc être menée.

Chez les femmes, le haut niveau de l’hormone mâle peut aussi engendrer la calvitie, mais ce phénomène n’est observable majoritairement qu’après la ménopause.

5 raisons calvitie

Deuxièmement, c’est l’alopécie areata qui est parmi les causes les plus importantes de la perte de cheveux.

Selon les spécialistes, ce type d’alopécie est causé par des processus immunitaires inconnus jusqu’ici.

Dans les cas typiques, le cuir chevelu est seulement partiellement couvert par des cheveux, et a des taches dégarnies de couleur saumon.

Dans certains cas, d’autres zones de la tête peuvent aussi être touchées comme les sourcils et la barbe par exemple.

Ce type d’alopécie se guérit par lui-même dans 80% des cas, mais pour les 20% qui restent un traitement prescrit par un spécialiste est nécessaire.

Le troisième cas est l’alopécie causée par des traitements médicamenteux, comme par exemple : une dose excessive de vitamine A, les rétinoïdes, les inhibiteurs de la mitose, les agents anticoagulants, les contraceptifs, les amphétamines, certains antibiotiques etc…

Les effets secondaires sont très gênants pour la personne touchée, mais dans la plupart des cas les cheveux commencent à repousser après la fin du traitement.

L’alopécie à l’origine de cicatrisation est aussi un phénomène très courant dont on connait les raisons.

Les cicatrices d’origine accidentelle, les cicatrices postopératoires et les cicatrices pour cause d’infections fongiques sont autant de types qui entrent en jeu.

L’alopécie cicatricielle est durable et irréversible. Seule une intervention chirurgicale peut repeupler les zones dégarnies, c’est la raison pour laquelle reconnaître et traiter à temps la cicatrisation est très important.

La cinquième cause sur la liste n’est pas négligeable non plus : un mode de vie stressant est de plus en plus commun dans la société moderne et peut aussi mener à la chute de cheveux.

Même s’il y a plusieurs sous-raisons, il faut en souligner deux principales : l’approvisionnement sanguin insuffisant et la trichotillomanie.

L’approvisionnement sanguin peut être influencé par le stress : plus on est stressés, moins il y a de sang dans le cuir chevelu. Moins de sang signifie moins d’oxygène et moins d’éléments essentiels pour la santé capillaire (vitamines et oligo-éléments…).

La trichotillomanie est caractérisée par des dégarnissements irrégulièrs sur le cuir chevelu, comme si on avait arraché ses propres cheveux.

Il n’y a pas de cure au sens propre du terme pour la trichotillomanie. Étant donné que c’est dans la majorité des cas causé par l’anxiété, les cheveux ne disparaissent pas sur le cuir chevelu, une fois le niveau de stress redescendu la repousse est assurée.

5 causes calvitie

La raison principale : l’alopécie androgénétique

La perte de cheveux androgénétique est la plus commune des raisons de la calvitie.

Étant donné qu’une chute de cheveux de ce type est définitive et incurable par des traitements médicamenteux, l’alopécie androgénétique est un point important de la recherche des spécialistes.

Plusieurs théories expliquent la perte de cheveux d’origine hormonale, mais une seule chose est sûre : c’est une prédisposition génétique, un phénomène qui est inscrit dans ses gènes.

L’alopécie androgénétique est caractérisée par la perte continuelle et excessive des cheveux, mais seulement sur le sommet de la tête de la personne en question.

Selon la théorie la plus commune, c’est l’action d’une certaine variante de l’hormone mâle qui est responsable pour la calvitie de ce type.

La dihydrotestostérone (DHT) influence le cycle de vie capillaire sur le sommet de la tête, causant la formation de la couronne hippocratique quand les cheveux ne poussent que sur la zone temporale et la nuque du patient.

La perte de cheveux est excessive et prolongée : on connaît une classification de l’alopécie androgénétique selon son évolution pour les hommes, la classification d’Hamilton. Chez les femmes, c’est la classification de Ludwig.

Les différentes étapes sont caractérisées par différents degrés de perte de cheveux, l’alopécie est plus facilement curable si elle est reconnue très tôt.

La perte de cheveux chez les femmes

L’alopécie féminine nécessite souvent une analyse plus approfondie, car elle peut aussi avoir plusieurs causes.

Dans ce cas-là, il y a également des types temporaires – la perte de cheveux après la grossesse, les carences en vitamines etc… la chute de cheveux chez les femmes peut cependant être encore plus embarrassante.

5 raisons calvitie femme

La calvitie féminine n’est majoritairement pas caractérisée par la perte complète de la chevelure sur le sommet de la tête. Étant donné que l’alopécie est plus légère est clairsemée chez la femme, elle nécessite une approche différente.

Malheureusement, on ne connaît pas encore de traitements médicamenteux pour ce type de perte capillaire, mais diverses interventions chirurgicales peuvent aider à repeupler la zone clairsemée chez les femmes aussi.

Pour les deux sexes, le traitement commence toujours par l’analyse et la définition des causes, ainsi qu’une consultation avec un dermatologue spécialiste.

Récupérez votre lisière ancienne et la densité de vos cheveux en 1 jour !