1. Examen approfondi du follicule pileux
  2. Cycle de croissance du cheveu
  3. Couleur et apparence des cheveux
  4. Affections courantes
  5. Stimuler la croissance des cheveux

La moyenne du nombre de follicules pileux pour une personne est de 100 000, selon la Société Française de Dermatologie (SFD). De plus, tous les follicules de votre corps ont pris naissance en même temps que vous, soit environ 5 millions dans tout votre corps et ceux-ci produisent des cheveux, poils via un cycle de croissance naturel de 4 étapes.

En revanche, les blessures, les problèmes médicaux ainsi que les affections génétiques peuvent tous perturber ce processus. De quelle façon ? Et que pouvez-vous faire pour y remédier ?

Dans cet article, vous allez découvrir tout ce que vous devez connaître au sujet du follicule pileux.

Le follicule de cheveux : examen approfondi

Le cheveu est constitué d’une partie visible, la tige et d’une partie sous la peau, le follicule de cheveux. Le follicule pileux est composé de 2 unités, la papille et le bulbe qui est la véritable racine du cheveu. La papille comporte les cellules souches responsables de l’auto renouvellement des cheveux. La division intense de ces cellules est responsable du cycle de croissance des cheveux. En outre, les vaisseaux sanguins de la zone du cuir chevelu apportent tous les nutriments nécessaires afin de garder les cheveux en bonne santé.

Les glandes sébacées du cuir chevelu produisent du sébum, une huile naturelle, pour hydrater la peau et les cheveux. De plus, le sébum, en se mélangeant avec les molécules de graisse (lipides), produit un enrobage qui protège le cuir chevelu des germes.

Comment fonctionne le cycle de croissance du follicule pileux ?

Les follicules produisent les cheveux en 4 étapes :

1. La phase anagène

La phase anagène est la période de croissance du cheveu. Cette phase du follicule pileux dure de 2 à 5 ans, le bulbe pileux qui se trouve au fond de l’épiderme y reste jusqu’à la phase suivante. En outre, 85%  de la chevelure est à ce stade d’évolution.

2. La phase catagène

À la fin de la phase anagène, les follicules pileux entrent dans une phase de repos. Cette étape de développement du cheveu dure environ 2 à 3 semaines. En outre, lors de cette phase, la partie la plus profonde du follicule pileux commence à se désagréger. 3% de la chevelure est à ce stade d’évolution. Cette étape de transition du follicule pileux entre la croissance et le repos est appelée phase catagène.

3. La phase télogène

Lors de cette phase, le follicule de cheveux est dans sa période de repos, celle-ci dure environ 3 mois. De plus, à la fin de cette période, les cheveux les plus âgés tombent et de ce fait, de nouveaux cheuveuxcommencent à pousser, environ 12% de la chevelure est au repos.

Les chercheurs ont découvert que les follicules pileux font plus que simplement se reposer au stade télogène, car une richesse d’activité cellulaire se produit, facilitant la régénération des tissus ainsi que la croissance de nouveaux cheveux. C’est pour cela, que la phase télogène est essentielle pour former des cheveux sains et résistants.

4. La phase exogène

Celle-ci est la dernière étape du cycle pilaire, mais il ne s’agit que d’une extension de la période de repos du cheveu. Les cheveux morts tombent, notamment lors du lavage et du brossage des cheveux. La perte de 50 à 100 cheveux par jour est tout à fait naturelle, selon l’ARS. De plus, cette période dure environ 6 à 21 jours.

Les follicules pileux passent par ces différentes phases à des moments différents, c’est-à-dire, qu’un follicule pileux peut-être au stade anagène alors qu’un autre sera dans la phase télogène.

Cycle de croissance des cheveux

Comment les follicules pileux affectent l’apparence et la couleur de vos cheveux ?

Les cheveux humains poussent à un rythme d’environ 0,33 mm par jour, soit environ 1 centimètre par mois, bien que cela puisse dépendre de votre état de santé général, de votre type de cheveux ainsi que de votre âge.

Les follicules pileux sont responsables de la croissance des cheveux et de leur apparence, c’est-à-dire, que la forme du follicule pileux détermine l’apparence de vos cheveux, par exemple, des follicules pileux asymétriques font pousser des cheveux bouclés alors que des follicules pileux circulaires font pousser des cheveux raides.

Les follicules pileux affectent également la couleur de vos cheveux. La mélanine dont il existe 2 types, l’eumélanine et la phéomélanine, pigmente vos cheveux. Cependant, c’est la génétique qui déterminera le type et la quantité de mélanine que vous aurez. Voici ce que cela produit :

  • Une grande quantité d’eumélanine produit des cheveux noirs
  • Une quantité modérée de celle-ci produit des cheveux bruns
  • Une petite quantité de celle-ci produit des cheveux blonds
  • La phéomélanine produit des cheveux roux

La mélanine se trouve dans les cellules folliculaires. En outre, un follicule pileux peut devenir incapable de produire de la mélanine à mesure que la vieillesse prend acte. C’est pour cela, que les personnes âgées ont les cheveux blancs ou gris.

En général, les cheveux arrachés des follicules pileux repousseront, ceci dit, un follicule de cheveux endommagé sera incapable de générer de nouveaux cheveux. En outre, la calvitie et d’autres maladies affectant la croissance des cheveux peuvent empêcher les follicules pileux de donner naissance à de nouveaux cheveux.

Follicule pileux : affections courantes

Les problèmes de fonction folliculaires peuvent provoquer diverses maladies affectant la croissance des cheveux. Si vous pensez avoir un problème au sujet de la croissance de vos cheveux ou si vous pensez que vous perdez plus de cheveux que d’habitude alors consultez un dermatologue. Voici quelques-unes des affections les plus courantes :

La pelade

Cette maladie auto-immune amène le système immunitaire à attaquer les follicules après les avoir identifiés par erreur comme des cellules étrangères. De ce fait, les cheveux commencent à tomber par plaques. En outre, cette affection peut évoluer en pelade universelle, c’est-à-dire, une perte de cheveux et de poils sur tout le corps.

À ce jour, aucun remède contre la pelade n’a été découvert. En revanche, vous pouvez réduire votre perte de cheveux avec des traitements topiques ou des injections de stéroïdes.

pelade

L’alopécie androgénétique (calvitie masculine)

Celle-ci affecte environ la moitié des hommes âgés de 50 ans et plus, en France. Cette affection ralentit le cycle de croissance des cheveux et son efficacité jusqu’à ce que les follicules pileux soient incapables de faire pousser de nouveaux cheveux.

L’effluvium télogène

L’effluvium télogène ou alopécie diffuse est une chute de cheveux, qui contrairement à l’alopécie androgénétique, porte sur l’ensemble des zones du cuir chevelu. Les cheveux en phase télogène augmentent d’environ10 à 30%, voire plus. Généralement, l’effluvium télogène découle d’un stress intense, qui modifie le cycle de croissance des cheveux et provoque une perte de cheveux par plaques. Cependant, cette affection peut également se propager sur d’autres zones du corps, telles que les sourcils et les jambes.

Voici les événements qui peuvent causer un stress intense :

  • Prendre un nouveau médicament
  • Subir une intervention chirurgicale
  • Être malade
  • Subir un traumatisme physique
  • Accoucher

En outre, cette affection a tendance à être temporaire et de ce fait, il est peu probable que vous ayez besoin d’un traitement. Toutefois, vous devriez tout de même consulter un dermatologue si vous pensez être atteint d’un effluvium télogène afin qu’il puisse, en toute raison, écarter tout autres causes possibles en ce qui concerne votre perte de cheveux.

La folliculite

Celle-ci peut affecter tous les follicules du corps tels que ceux des aisselles, des jambes et bien évidemment les follicules pileux du cuir chevelu. La folliculite, qui est une inflammation, crée une éruption de minuscules bosses, qui peuvent être blanches, jaunes ou rouges. De plus, ces bosses peuvent contenir du pus et causer une douleur ainsi que des démangeaisons.

En outre, les infections à staphylocoques peuvent également déclencher une folliculite. En général, cette affection s’estompe d’elle-même, mais si celle-ci perdure, consultez votre médecin, car celui-ci pourra vous prescrire des médicaments oraux ou topiques.

Pouvez-vous stimuler vos follicules pileux pour obtenir une nouvelle croissance de cheveux ?

Dans le cas où vous seriez atteint d’une calvitie ou d’une autre affection causant la perte de vos cheveux, vous vous demandez peut-être si vous pouvez stimuler vos follicules pileux afin d’obtenir une nouvelle croissance de cheveux.

Malheureusement, un follicule pileux endommagé est incapable de produire une nouvelle croissance et il n’y a aucun moyen de changer cela, de nos jours. Toutefois, des chercheurs ont découvert que les cellules souches peuvent être capables de raviver les follicules pileux endommagés ou détruits.

En outre, cette technique nécessite que des tests sur les patients soient pratiqués, avant que ce traitement puisse être administré aux patients. Afin d’en connaître plus au sujet des greffes par cellules souches, consultez l’article : Les greffes de cheveux par cellules souches sont-elles l’avenir de la restauration capillaire ?

De toute façon, la meilleure solution pour la perte de cheveux est sans nul doute la greffe de cheveux. Celle-ci se pratique en réimplantant des follicules pileux sains dans les zones du cuir chevelu touchées par la calvitie. 2 types de greffes de cheveux sont disponibles : la greffe d’unités folliculaires (FUT) et l’extraction d’unités folliculaires (FUE). Cependant, cette dernière reste la plus populaire en raison de la repousse naturelle sans cicatrice visible qu’elle fournit, contrairement à la FUT.