La Perte de Cheveux due au Lupus : les Causes, les Symptômes et les Options de Traitement

  1. Qu’est-ce que le lupus ?
  2. Pourquoi cela provoque la perte de cheveux
  3. Symptômes
  4. Traitements
  5. Dissimulation : coiffures et méthodes
  6. Quand devriez-vous consulter un médecin

Le lupus érythémateux disséminé ou le lupus systémique est une maladie qui provoque une inflammation dans tout le corps. Il affecte la peau, les articulations (douleurs) et divers organes.

Cette maladie est assez rare, puisqu’elle touche seulement 28 personnes sur 100 000. Malheureusement, le lupus érythémateux est incurable, bien que certains traitements puissent atténuer les signes sur la durée.

Selon l’Association Lupus France, près de 5 millions de personnes dans le monde, sont atteintes d’une forme de lupus et environ 16 000 nouveaux cas se produisent chaque année.

En outre, 90 % des personnes atteintes par le lupus érythémateux sont des femmes, principalement âgées de 15 à 44 ans.

Une personne atteinte par un lupus peut subir une perte de cheveux, ce qui peut être difficile à vivre. Heureusement, il existe différentes options pour traiter la perte de cheveux liée au lupus.

Dans cet article, vous allez découvrir tout ce que vous devez connaître au sujet du syndrome du lupus et autres. En outre, toutes vos questions trouveront réponse.

Le lupus : cheveux et autres

Le lupus est une maladie auto-immune (auto-anticorps), qui pousse le système immunitaire (les anticorps) de l’organisme à attaquer certains organes et tissus.

En conséquence, l’inflammation peut affecter la peau, les cellules sanguines, les reins, les articulations et les principaux organes corporels.

Les symptômes courants du lupus sont les suivants :

  • La raideur et les douleurs articulaires
  • Les éruptions cutanées (en particulier sur les joues et sur le nez)
  • La fatigue intense
  • La sensibilité à la lumière
  • Le gonflement des glandes
  • La perte de poids

En outre, sa gravité varie de légère à grave.

Les patients souffrant de cas légers sont susceptibles d’avoir des problèmes de peau (éruption cutanée), d’articulations (douleurs) ainsi qu’une fatigue intense.

Deux patients sur trois, atteints d’un lupus, présentent des symptômes similaires à ceux de la polyarthrite rhumatoïde, où le système immunitaire s’attaque principalement aux articulations (douleurs).

Les cas modérés entraînent une inflammation au niveau des reins, des poumons, du cœur ou dans d’autres parties du corps (organisme).

En revanche, dans les cas graves, l’inflammation peut causer des dommages sérieux aux poumons, au cerveau, au cœur ou aux reins : avec un risque de décès.

En outre, le lupus peut également toucher le système nerveux central, créant ainsi des anomalies ou des troubles psychologiques.

Les symptômes peuvent s’aggraver et s’atténuer de temps en temps ou être constant, cela fait partie des anomalies de cette maladie.

Les traitements du lupus comprennent l’ibuprofène ou d’autres anti-inflammatoires ainsi que des injections de stéroïdes, des crèmes ou des comprimés.

L’hydroxychloroquine peut être prescrite en cas de problèmes au niveau de la peau, des articulations ainsi que pour la fatigue intense.

Pourquoi le lupus érythémateux provoque-t-il une perte de cheveux ?

Une personne atteinte par un lupus ne perd pas nécessairement ses cheveux, mais celui-ci peut provoquer un amincissement des cheveux ou une alopécie de plusieurs façons :

1. L’inflammation

le lupus peut causer une perte de cheveux permanente

Selon les études, il existe deux types d’alopécie lupique : l’alopécie cicatricielle et l’alopécie non-cicatricielle.

La chute de cheveux non-cicatricielle est généralement due à une inflammation.

L’inflammation fait partie des manifestations typiques du lupus, de plus, elle est souvent généralisée.

Lorsque l’inflammation touche le haut du crâne et les follicules pileux, les cheveux peuvent s’amincir.

Cependant, l’inflammation causée par la présence du lupus, qui fait partie des manifestations typiques de celui-ci, ne se limite pas toujours au haut du crâne.

Elle peut affecter les sourcils, la barbe, les cils et les poils du corps.

En outre, la chute de cheveux due à l’inflammation peut être réversible, mais seulement, si le lupus systémique est traité correctement et que la maladie est dans son cours de rémission.

2. Le lupus cutané subaigu et le lupus discoïde

le lupus peut provoquer la chute des cheveux

Dans certains cas, ces lupus peuvent provoquer la présence de plaies ou de lésions discoïdes ou annulaires.

Celles-ci peuvent apparaître sur le haut du crâne ainsi que sur d’autres parties du corps.

En outre, elles peuvent endommager les follicules pileux, ce qui provoque souvent une chute de cheveux permanente.

3. Les médicaments

De nombreux patients atteints par un lupus subissent une chute de cheveux due aux effets secondaires d’un traitement médicamenteux utilisé pour traiter cette maladie.

Lorsque la chute de cheveux est due à un traitement médicamenteux, celle-ci s’arrêtera dès que le traitement sera interrompu.

Cependant, il est important de ne pas arrêter un médicament avant d’avoir consulté un professionnel de la santé.

En outre, lorsque la chute de cheveux est le résultat d’une poussée de lupus systémique, ce traitement médicamenteux peut contribuer activement à réduire la perte.

En cas de maladie grave, votre médecin peut vous prescrire un immunosuppresseur.

Ce type de traitements médicamenteux agit en affaiblissant votre système immunitaire (anticorps) et en vous mettant en rémission.

Quels sont les symptômes de la perte de cheveux due à cette maladie auto-immune ?

Selon chaque étude clinique qui a été faite, il existe deux types d’alopécie lupique : cicatricielle et non-cicatricielle.

1. Les symptômes de la perte de cheveux due au lupus cicatriciel

Le premier type de chute de cheveux qui peut survenir chez un patient atteint de par un lupus est appelé « alopécie cicatricielle », elle est généralement due à un lupus érythémateux discoïde (chronique).

Son symptôme :

  • Des lésions discoïdes.
  • Celles-ci apparaissent sur la peau qui est exposée au soleil, comme le haut du crâne, le visage, le cou ou les mains.
  • Elles sont généralement rouges, squameuses et souvent en relief, ce qui peut entraîner des cicatrices.
  • La plupart des patients atteints de par celui-ci ne développent pas de lupus érythémateux disséminé (LED).

Lorsque ces lésions discoïdes se développent sur le cuir chevelu, elles ont tendance à provoquer une perte de cheveux permanente dans les zones touchées.

2. Les symptômes de la perte de cheveux due au lupus non-cicatricielle

Le patient ou les patients atteints de par un lupus érythémateux disséminé ou un lupus systémique présentent généralement une forme de perte de cheveux non-cicatricielle.

Celle-ci se caractérise par :

  • Un dégarnissement au cours progressif du cuir chevelu, qui n’est pas nécessairement permanent.
  • Une perte de cheveux diffuse, qui se limite principalement à la zone de la ligne frontale.
  • Les cheveux peuvent paraître plus fragiles, plus cassants et plus courts.
  • La perte de cheveux est due au fait que les follicules pileux sont en état de repos pendant les périodes où l’activité de la maladie lupique est la plus élevée.

La raison pour laquelle cela se produit est probablement due au fait que le corps tente d’économiser de l’énergie en se concentrant sur les fonctions des organes les plus importantes tout en ignorant les fonctions non-essentielles, comme la repousse des cheveux.

Cette forme de perte de cheveux est appelée « effluvium télogène » (ET) et elle est généralement réversible, car sa présence n’endommage pas les follicules pileux.

Une autre alopécie non-cicatricielle fréquente chez le patient ou les patients atteints par cette maladie auto-immune (auto-anticorps) est appelée : alopécie areata.

L’alopécie areata est également une maladie auto-immune. De ce fait, le système immunitaire (anticorps) attaque chaque follicule pileux et provoque une perte de cheveux par plaques sur de petites zones.

Comment traiter la perte de cheveux due au lupus ?

La perte de cheveux liée au lupus peut être réversible tant que vous avez des tissus sains sur votre cuir chevelu.

Cependant, la perte de cheveux ne s’arrêtera que si la maladie est en rémission.

Plusieurs traitements médicamenteux peuvent être utilisés pour réduire les poussées de lupus, notamment les corticostéroïdes, les immunosuppresseurs ainsi que les traitements médicamenteux antipaludéens.

Votre médecin peut vous administrer également des produits biologiques, qui sont des médicaments par voie intraveineuse souvent utilisés pour diminuer les symptômes et les douleurs potentiels dus au lupus.

Cela dit, parfois, il faut des semaines ou des mois de traitement avant que le lupus n’entre en rémission.

En attendant, voici quelque chose qui pourra vous aider à faire face à votre perte de cheveux :

Évitez l’exposition au soleil : les rayons UV peuvent déclencher à la fois, des poussées de lupus et provoquer des lésions en forme de disque (discoïde) sur votre cuir chevelu.

Protégez toujours votre peau lorsque vous êtes à l’extérieur.

Portez un chapeau ou appliquez un écran solaire sur votre peau, qui est exposée.

Envisagez de changer de médicament : si vous pensez que votre médicament peut contribuer à votre perte de cheveux, consultez votre médecin afin de discuter d’une alternative à votre médicament ou d’une réduction de la dose de celui-ci.

Ayez une alimentation équilibrée : incorporez des fruits et des légumes dans votre alimentation, car ils peuvent vous aider à ralentir votre chute de cheveux.

En outre, demandez à votre médecin de vous recommander des vitamines et des compléments qui peuvent renforcer vos cheveux.

Parmi les meilleures vitamines et minéraux pour la croissance des cheveux figurent la biotine, la vitamine C, la vitamine D, le fer et le zinc.

Réduisez votre stress : certains facteurs peuvent déclencher une poussée de lupus et aggraver la perte de cheveux.

Le stress est l’un des déclencheurs connus du lupus. Afin de réduire votre stress, envisagez des exercices et de la méditation.

Reposez-vous suffisamment : essayez de dormir au moins 7 heures par jour.

Les remèdes naturels pour lutter contre le lupus

En-dehors de la gestion des poussées de lupus, voici quelques conseils qui peuvent vous aider à garder vos cheveux en bonne santé :

  • Ayez une alimentation équilibrée, riche en protéines, en graisses et en vitamines.
  • Faites régulièrement de l’exercice pour maîtriser votre stress.
  • Essayez des techniques de réduction du stress, telles que le yoga, la méditation et les exercices de respiration.

Les vitamines et les autres compléments minéraux peuvent contribuer à la santé des cheveux dès le début de leur prise.

La biotine est souvent recommandée aux personnes souffrant de chute de cheveux. Bien qu’il n’existe rien de spécifique au sujet de son efficacité.

Parmi les autres nutriments essentiels à une croissance de qualité des cheveux, figurent les acides gras oméga-3, les vitamines A, B, C et D ainsi que des minéraux, tels que le zinc, le fer, le cuivre, le calcium, le sélénium et le magnésium.

N’oubliez pas que les compléments alimentaires peuvent interférer avec certains médicaments. Il est donc conseillé de consulter un médecin avant de décider de prendre des compléments.

La greffe de cheveux peut-elle traiter une perte de cheveux due à un dysfonctionnement du système immunitaire ?

Les greffes de cheveux peuvent aider les personnes souffrant de perte de cheveux due à des maladies systémiques auto-immunes, comme le lupus.

Une greffe de cheveux est une procédure chirurgicale peu invasive qui consiste à déplacer des follicules pileux d’une zone du cuir chevelu vers une autre.

L’extraction d’unités folliculaires (FUE) est la procédure de greffe de cheveux la plus populaire, elle consiste, de par un chirurgien de haute mesure, à prélever des follicules pileux individuellement, généralement à l’arrière ou sur les côtés de la tête et à les transplanter dans une autre zone, qui est touchée par la calvitie.

Cependant, vous ne devriez envisager une greffe de cheveux que si votre lupus est sous contrôle. Dans le cas contraire, l’inflammation à l’origine de la perte de cheveux peut compromettre le succès de l’intervention.

Les coiffures et les méthodes pour dissimuler les effets du lupus

Choisir la bonne coiffure, dès le début de votre chute, peut vous aider à dissimuler l’amincissement de vos cheveux et à rendre votre vie plus agréable.

En modifiant votre raie, en coupant vos cheveux plus courts ou en ajoutant du volume, vous pouvez donner l’impression d’avoir des cheveux plus fournis tout en dissimulant vos zones dégarnies et amincies.

Vous pouvez également, grâce à des perruques, des foulards ou des extensions de cheveux, dissimuler vos zones dégarnies.

Néanmoins, vous devez garder en tête que toutes les formes de chute de cheveux liées au lupus ne sont pas évitables.

De plus, afin de vous assurer que vos cheveux poussent, comme ils sont censés le faire, vous devrez être doux avec vos cheveux.

La mise en pratique de quelques conseils utiles pour le soin ou le soutien de vos cheveux, vous permettra de réduire votre nombre de cheveux cassant :

  1. Essayez d’obtenir un oreiller en satin pour éviter le cassement de vos cheveux, lorsque vous dormez.
  2. Veillez à ce que vos cheveux soient bien hydratés. Les cheveux secs et cassants peuvent facilement se casser, ce qui entraîne une diminution du nombre de cheveux.
  3. Évitez les colorations jusqu’à ce que votre lupus soit maîtrisé.
  4. Limitez votre utilisation de brosses et de rouleaux serrés.
  5. Abstenez-vous d’utiliser des appareils de coiffure chauffants, comme les fers à friser ou les lisseurs.
  6. Envisagez de laisser vos cheveux sécher à l’air libre plutôt que d’utiliser un sèche-cheveux.
  7. Évitez autant que possible tout traitement chimique, car ils peuvent endommager les racines des cheveux et contribuer à une perte de cheveux supplémentaire.

Quand devriez-vous consulter un médecin ?

Vous devriez toujours consulter un professionnel de la santé (médecins) pour tout type de perte ou d’amincissement de cheveux afin d’obtenir un diagnostic, car votre perte de cheveux peut être causée par un problème de santé autre que le lupus ou elle peut être une combinaison de plusieurs causes.

En outre, les lésions cutanées et les autres signes (symptôme) du lupus doivent être traités avec le plus grand soin afin d’éviter une perte de cheveux permanente.

Contactez immédiatement, parmi les médecins, un rhumatologue, si vous remarquez l’apparition de lésions ou d’éruptions cutanées sur votre cuir chevelu.

Vous devrez également contacter un médecin, si vous perdez de grosses touffes de cheveux ou si vous perdez vos cheveux après avoir pris un nouveau médicament afin que celui-ci puisse faire un diagnostic.

Les personnes atteintes de par un lupus consultent généralement leur rhumatologue, tous les trois ou quatre mois.

Si vous subissez une chute de cheveux mineure ou légère, vous devriez en parler à votre médecin afin d’obtenir un diagnostic.

Bien que la chute de cheveux puisse être due à des traitements médicamenteux, elle peut également être une évolution de plusieurs maladies autres que le lupus.

En outre, votre médecin peut vous faire passer un test sanguin (examen clinique) pour trouver la cause profonde de votre chute de cheveux et vous proposer, une fois le diagnostic en main, le traitement adéquat.

FAQ

Quel type de perte de cheveux le lupus provoque-t-il ? 

Le lupus érythémateux disséminé (LED) provoque le plus souvent une alopécie non-cicatrisante, qui entraîne un amincissement des cheveux. Celle-ci touche principalement la zone de la ligne frontale, mais la perte de cheveux n’est pas toujours permanente.

À quoi ressemble un cuir chevelu atteint de par un lupus ? 

Avec le lupus, la perte de cheveux peut provoquer des lésions en forme de disque sur le cuir chevelu (bien qu’elles puissent aussi se former sur le visage). Celles-ci créent des cicatrices permanentes, qui peuvent apparaître squameuses et rouges tout en ne causant aucune gêne.

Comment arrêter une perte de cheveux due au lupus ? 

Pour les personnes atteintes d’un lupus, la perte de cheveux fait partie des manifestations possibles. Les étapes suivantes peuvent aider à la rendre plus facile à gérer : 
● Exposez vous moins souvent au soleil, car les rayons UV peuvent provoquer des poussées de lupus et déclencher des lésions en forme de disque.
● Ayez une alimentation saine.
● Changez de médicaments, si vous pouvez le faire sans danger.
● Essayez de vous reposer autant que possible.
● Gérez votre niveau de stress du mieux que vous pouvez.

Les cheveux peuvent-ils repousser après un lupus ? 

Lorsqu’elle est causée par le syndrome d’un lupus, celle-ci peut être arrêtée par un traitement. Cependant, certains patients auront pour impact de subir des lésions en forme de disque sur leur cuir chevelu, qui peuvent endommager les follicules et entraîner ainsi une perte de cheveux permanente.

Le dernier examen a été effectué le 28 octobre 2022

HairPalace s’appuie sur des sources scientifiques, des articles évalués par des pairs, des publications d’associations médicales ainsi que sur des institutions universitaires et de recherche. En outre, nous suivons des directives de provenances strictes et évitons les sources tertiaires. Consultez notre politique éditoriale afin d’obtenir de plus amples informations sur la façon dont nous maintenons notre contenu à jour et exact.
  • Pons-Estel GJ, Alarcón GS, Scofield L, Reinlib L, Cooper GS. Understanding the epidemiology and progression of systemic lupus erythematosus. Semin Arthritis Rheum. 2010 Feb;39(4):257-68. doi: 10.1016/j.semarthrit.2008.10.007. Epub 2009 Jan 10. Review.https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19136143
  • Wallace, D.J., & Hahn, B.H. (2013). Dubois' lupus erythematosus and related syndromes. (8th ed.) Philadelphia, PA: Elsevier Saunders.
  • Barber, M. and Clarke, A. (2017). Socioeconomic consequences of systemic lupus erythematosus. Current Opinion in Rheumatology, 29(5), pp.480-485.
  • Carter, E., Barr, S., & Clarke, A. (2016). The global burden of SLE: prevalence, health disparities and socioeconomic impact. Nature Reviews Rheumatology, 12(10), 605-620. doi: 10.1038/nrrheum.2016.137
  • Meacock, R., Dale, N., & Harrison, M. (2013). The Humanistic and Economic Burden of Systemic Lupus Erythematosus. Pharmacoeconomics, 31(1), 49-61. doi: 10.1007/s40273-012-0007-4
  • Gong Y, et al. (2013). Severe diffuse non-scarring hair loss in systemic lupus erythematosus - Clinical and histopathological analysis of four cases. DOIhttps://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22176340
  • Parodi A, et al. (2014). Hair loss in autoimmune systemic diseases.https://www.researchgate.net/profile/Emanuele_Cozzani/publication/260378310_Hair_loss_in_autoimmune_systemic_diseases/links/555c843208ae6aea08185eb5/Hair-loss-in-autoimmune-systemic-diseases.pdf