La Perte de Cheveux due à La DHT : Les Causes, Les Traitements et Les Effets Secondaires

  1. Qu’est-ce que la dihydrotestostérone ?
  2. La dihydrotestostérone : la perte de cheveux
  3. Est-elle réversible ?
  4. Les options de traitement
  5. Les effets secondaires des traitements
  6. Les autres raisons de la chute de cheveux
  7. Conclusion
  8. FAQ

La dihydrotestostérone, souvent abrégée en DHT, est une hormone sexuelle mâle naturelle présente chez les hommes et les femmes.

Elle est souvent étroitement liée à l’une des affections de perte de cheveux les plus courantes dans le monde, l’alopécie androgénétique.

Autrement connue sous les termes de calvitie masculine et féminine, cette affection touche de nombreuses personnes. Il est estimé que la moitié des hommes de plus de 50 ans et des femmes de plus de 65 ans en souffrent.

Si vos cheveux commencent à la fois à s’affiner et à tomber précocement ou si vous avez des antécédents familiaux d’alopécie androgénétique, vous devez connaître les symptômes et les options de traitement disponibles contre la dihydrotestostérone .

Dans cet article, vous allez découvrir tout ce que vous devez connaître au sujet de la dihydrotestostérone et de la perte de cheveux qu’elle provoque.

DHT : définition

La dihydrotestostérone est une hormone présente à la fois chez les hommes et les femmes. Elle commence sa vie sous forme de testostérone, mais est convertie en DHT par l’enzyme 5-alpha-réductase (5-AR).

La dihydrotestostérone est une forme beaucoup plus concentrée de la testostérone et elle est responsable du développement d’une série d’attributs traditionnellement masculins. Il s’agit notamment de :

  • La croissance de poils sur le corps et le visage
  • La croissance et le développement des organes génitaux masculins
  • La répartition de la graisse
  • La mue de la voix (voix grave)
  • L’augmentation de la masse musculaire

En outre, jusqu’à 10 % de la testostérone d’un adulte moyen est convertie en dihydrotestostérone.

Malgré sa fonction importante et les changements sur le corps qu’elle apporte, celle-ci peut affecter négativement les tiges capillaire.

En effet, lorsqu’elle se fixe sur les récepteurs du follicule pileux, elle réduit progressivement la taille du follicule, perturbant ainsi la vie du cheveu.

Avec le temps, le follicule commencera à s’affaiblir et à ne plus produire de nouvelles tiges capillaires, ce qui entraînera le développement d’une alopécie androgénétique.

Le taux de DHT n’affecte pas seulement l’apparence, car des études ont établi un lien entre un taux irrégulier de celle-ci dans l’organisme et une hypertrophie de la prostate, ce qui peut entraîner un risque accru de cancer de la prostate.

Il est donc essentiel de surveiller votre taux pour votre santé générale et pas seulement pour vos tiges capillaires.

Un faible taux de DHT peut-il entraîner des problèmes ?

À cause de la concentration porté sur la calvitie due à la DHT, les autres problèmes possibles sont souvent négligés.

Un faible taux de celle-ci dans l’organisme peut retarder la puberté chez les hommes et les femmes.

Les hommes, en particulier, peuvent également subir une répartition inégale de leur graisse corporelle, qui peut provoquer, dans certains cas, une gynécomastie (seins masculins hypertrophiés).

En outre, ce faible taux peut également provoquer un retard de la croissance et du développement du pénis ou des testicules.

effets secondaires dht

Pourquoi les personnes réagissent-elles différemment à la DHT ?

La physiologie de chaque homme et femme est unique et de ce fait, la DHT affecte les personnes différemment.

Des études ont démontré que son effet sur les follicules pileux d’une personne peut être plus important, si cette personne a des antécédents familiaux de calvitie féminine ou masculine.

Si l’un de vos parents présente des signes d’amincissement ou de perte de cheveux précoce, cela peut signifier que vous vivrez vous aussi une expérience similaire.

D’autres facteurs peuvent influencer l’effet de la DHT sur un homme ou une femme, notamment la forme et la taille de la tête, les pratiques de soins capillaires et les choix de mode de vie, comme le tabagisme, une mauvaise alimentation et le manque d’exercice.

Le rôle de la 5-alpha-réductase

L’enzyme 5-alpha-réductase est responsable de la transformation de la testostérone ordinaire en DHT.

Naturellement, si vous avez un taux élevé de cette enzyme, votre corps convertira davantage de testostérone en dihydrotestostérone, ce qui augmentera ses incidences.

Il existe deux types d’enzymes dont il faut tenir compte, l’un d’entre eux, en particulier, étant considérée comme la principal cause de la perte précoce de tiges capillaires :

  • Le type 1 de DHT se trouve dans les glandes sébacées, qui contribuent à la création de lubrifiant pour garder votre peau hydratée et saine.
  • Le type 2 de DHT se trouve dans l’appareil génito-urinaire et à l’intérieur des follicules pileux. Celui-ci joue un rôle plus crucial dans le développement de l’état des tiges capillaires.

Quelles sont les différences entre la testostérone et la DHT ?

DHT et testostérone

La testostérone et la dihydrotestostérone entretiennent une relation étroite dans l’organisme, mais comprendre leurs différences et leurs fonctions essentielles peut vous aider à mieux comprendre le fonctionnement des bloqueurs de dihydrotestostérone .

Chez les hommes, la testostérone est un androgène (hormone sexuelle) important, qui contribue au développement d’une série d’éléments, notamment :

  • La gestion de la création de sperme
  • La régulation de l’humeur et des émotions
  • L’optimisation de la répartition des graisses
  • Le maintien de la masse musculaire et de la solidité des os
  • La gestion des niveaux d’hormones androgènes dans l’organisme

La DHT est une hormone androgène qui stimule le développement des caractéristiques masculines, notamment les poils du corps. Elle est un dérivé de la testostérone, mais elle est beaucoup plus puissante.

En outre, un taux élevé de celle-ci peut augmenter la densité des tiges capillaires, mais il provoque également des incidences néfastes sur la peau et les tiges capillaires du haut du crâne, entraînant un rétrécissement des follicules et une chute précoce.

C’est pourquoi elle est souvent associée à la chute de tiges capillaires.

Comment la DHT provoque-t-elle la chute de cheveux ?

Pour comprendre comment celle-ci peut affecter vos cheveux, vous devez d’abord comprendre comment vos tiges capillaires poussent.

Quatre étapes sont impliquées : un cycle normal peut durer entre 2 et 6 ans en moyenne. Des tiges capillaires dissemblables peuvent se trouver à des stades différents à des moments différents.

Les quatre étapes du cycle de vie des tiges capillaires sont les suivantes :

  1. La phase anagène est la première étape du développement des tiges capillaires, au cours de laquelle les cellules de la racine du cheveu se divisent rapidement pour former un nouveau cheveu.
  2. La phase catagène est une phase de transition, où le développement des tiges capillaires ralentit et finit par s’arrêter. Le follicule pileux commence à rétrécir.
  3. La phase télogène est la phase de repos, pendant laquelle les tiges capillaires ne poussent pas et ne tombent pas. Elle peut durer jusqu’à 3 mois, pendant lesquels de nouvelles tiges capillaires commencent à se développer en dessous.
  4. La phase exogène est le stade final du cycle de croissance du cheveu, où les tiges capillaires chutent. Vous pouvez perdre jusqu’à 50 à 100 tiges capillaires par jour. À ce moment-là, le follicule retourne à la phase anagène et fait croître un nouveau cheveux.

Un niveau élevé de DHT raccourcit le cycle naturel de croissance des tiges capillaires, entraînant une calvitie prématurée et des périodes prolongées d’absence de croissance.

Elle se lie aux récepteurs androgènes de l’organisme et rétrécit les follicules pileux au point de les empêcher de produire de nouvelles tiges capillaires.

chute de cheveux liée au stress

Le rôle de la génétique dans l’alopécie androgénétique

La génétique est l’un des facteurs les plus influents dans l’apparition de la calvitie, comme l’alopécie androgénétique féminine et masculine.

Certaines personnes ont des gènes forts qui leur permettent de conserver une chevelure épaisse et saine jusqu’à la fin de leur cinquantaine, voire de leur soixantaine.

D’autres personnes n’ont pas cette chance et peuvent connaître une calvitie spectaculaire dès l’adolescence ou la vingtaine.

Alors comment savoir si vos gènes vous rendent vulnérables ?

Malheureusement, les recherches se poursuivent pour déterminer quels sont les gènes coupables.

Les scientifiques pensent que plus de 250 gènes peuvent jouer un rôle dans la façon dont une personne développe une maladie.

Étant donné que vous héritez des gènes de vos parents, vous pouvez estimer si vous développerez une alopécie androgénique en vous basant sur les membres de votre famille.

La calvitie due à la DHT peut-elle être arrêtée ?

Un bloqueur de DHT peut aider à ralentir les incidences néfastes de celle-ci et dans certains cas, les arrêter complètement. C’est pourquoi vous devriez utiliser des bloqueurs de celle-ci dès que possible afin de réduire votre calvitie.

Cela dit, il est important de se rappeler que lorsque vous bloquez celle-ci, il s’agit plus d’un traitement préventif qu’autre chose : ne vous attendez pas à ce qu’ils puissent vous aider à favoriser la croissance de vos cheveux.

Certaines personnes ont remarqué que ces produits peuvent améliorer l’apparence des tiges capillaires existantes, les rendant plus épaisses et plus robustes.

Les 9 options de traitement pour réduire le taux de DHT et ralentir ou arrêter une alopécie

Deux types de médicaments visent à lutter contre les troubles liés à la DHT : le bloqueur de DHT et l’inhibiteur de DHT.

  • Les bloqueurs de DHT visent à empêcher l’hormone d’influencer les récepteurs dans la cellule et la réduction des follicules pileux.
  • Les inhibiteurs de DHT ciblent le lieu de production de l’hormone dans l’organisme et réduisent sa présence dans le tissu cellulaire.

Vous trouverez ci-dessous quelques-uns des médicaments et ingrédients les plus courants et les plus efficaces prescrits pour la perte de cheveux liée à la DHT :

1. Le Minoxidil

Communément vendu sous le nom de Rogaine, le Minoxidil est un médicament efficace pour traiter diverses affections capillaires dont la calvitie (alopécie androgénétique).

Il agit comme un vasodilatateur direct, dilatant les vaisseaux sanguins et permettant une circulation sanguine plus fluide. Cela réduit l’inflammation et permet aux cellules du corps d’être mieux nourries.

Bien qu’il soit plus souvent prescrit pour réguler la pression artérielle, le minoxidil peut aider à stimuler le développement des tiges capillaires lorsqu’il est pratiqué sur le cuir chevelu.

Cela dit, les résultats ne dureront qu’aussi longtemps que vous continuerez à appliquer ce traitement topique.

2. Le finastéride

Le finastéride empêche la DHT de se lier aux récepteurs présents dans vos cellules, les protégeant ainsi de ses incidences nocives. Il s’agit d’un médicament oral qui n’est disponible que sur ordonnance.

Des études cliniques suggèrent que le finastéride est un bloqueur de DHT efficace, puisque plus de 86 % des hommes qui l’ont pris ont déclaré qu’il les avait aidés à arrêter leur chute.

Comme le minoxidil, ce médicament contre la perte de cheveux n’est pas une solution permanente : dès que vous arrêterez de prendre ce médicament, vos résultats seront perdus et vos cheveux retrouveront leur état antérieur.

3. La biotine

La biotine, qui fait partie des vitamines B, a une excellente réputation en ce qui concerne la stimulation des cheveux.

Elle fait cela en revigorant la production de kératine, la protéine responsable de la santé des cheveux, des ongles et de la peau.

En outre, vous pouvez augmenter naturellement votre taux de biotine en mangeant des noix, des graines, certains légumes, du poisson et de la viande.

Vous pouvez également prendre un complément de biotine pour atteindre votre apport alimentaire idéal.

apport de biotine pour réduire votre dht

4. L’huile de pépins de courge

Vous devriez envisager l’huile de pépins de courge, si vous êtes à la recherche de bloqueurs naturels de DHT.

Elle contient des graisses saines et des antioxydants qui peuvent aider à stimuler la croissance et à limiter la progression de la chute des cheveux.

Certaines études ont estimé que cette huile peut faire augmenter la densité des cheveux d’un impressionnant 40% après deux mois d’utilisation continue.

5. L’écorce de pygeum

Cette poudre d’écorce provient des cerisiers indigènes d’Afrique et constitue un autre moyen naturel et efficace de bloquer la DHT (androstanolone).

Elle agit en inhibant la 5-alpha réductase (enzyme), qui est responsable de la production de l’androstanolone.

Cela dit, il n’y a pas assez de recherches disponibles pour dire à quel point l’écorce de pygeum peut être efficace : vous devrez donc faire attention à ses incidences secondaires potentiels.

6. Les vitamines B

En plus de la biotine, il existe de nombreuses autres vitamines B utiles que vous devriez vous efforcer d’augmenter dans votre corps pour aider à soutenir vos cheveux.

Les vitamines B sont essentielles à la santé des globules rouges et à l’efficacité du système circulatoire.

Les personnes déficientes en vitamines B peuvent avoir des follicules pileux plus faibles.

De ce fait, concentrez-vous sur l’augmentation des niveaux de vitamines B 12 (Cobalamine) et B6 (pyridoxine) afin de vous assurer que vos cheveux ont tout ce dont ils ont besoin pour se développer.

7. La caféine

Il existe de plus en plus de preuves scientifiques que le mécanisme d’action de la caféine peut aider les cheveux à devenir plus épais, plus longs et plus résistants.

Elle est désormais souvent utilisée comme ingrédient actif dans les shampooings et dans d’autres soins capillaires topiques.

La recherche étudiant les incidences du shampooing à la caféine en particulier a démontré qu’il améliore les cheveux du cuir chevelu, en stimulant une production accrue de kératine et en prolongeant la phase de croissance des cheveux chez les patients.

En tant que tel, il peut être un moyen facile et efficace pour bloquer l’androstanolone.

la caféine comme bloqueur de dht

8. La thérapie par lumière rouge

Bien qu’il s’agisse encore d’une nouvelle technologie et que des recherches soient en cours pour en mesurer l’efficacité, la thérapie par lumière rouge pourrait avoir des résultats prometteurs pour aider à prévenir la chute précoce des cheveux.

Cette thérapie peut être administrée au moyen de divers dispositifs, notamment des chapeaux et des casquettes émettant une lumière LED rouge constante.

Cette lumière est censée réduire l’inflammation, améliorer le flux sanguin et permettre au cuir chevelu de recevoir toute la nourriture dont il a besoin.

9. Le plasma riche en plaquettes

Le plasma riche en plaquettes, ou PRP, consiste à réinjecter des quantités concentrées de plaquettes d’un patient dans son organisme.

Les scientifiques pensent qu’elles contribuent à accélérer la récupération des cellules et à stimuler la croissance de nouvelles cellules. Le résultat ?

Lorsqu’il est pratiqué sur votre cuir chevelu, le volume et l’épaisseur de vos cheveux peuvent s’améliorer.

Certaines études ont affirmé que le PRP peut aider à traiter diverses affections de perte de cheveux, y compris la perte de cheveux masculine.

prp peut traiter la perte de cheveux DHT

Les bloqueurs de DHT peuvent-ils provoquer des incidences secondaires ?

Comme tout produit, certains effets secondaires peuvent découler de l’utilisation de ces produits.

Vous devez toujours demander conseil à votre médecin ou à votre dermatologue pour savoir si un produit vous convient.

Les incidences secondaires comprennent :

  • Le dysfonctionnement érectile (DE)
  • L’éjaculation prématurée ou retardée
  • L’augmentation de la pilosité du visage et du haut du corps
  • Les changements de densité et de couleurs des poils
  • L’éruptions cutanées
  • Les nausées
  • Les vomissements
  • L’augmentation de la graisse autour de la poitrine ou des seins
  • Les problèmes cardiaques potentiels en raison de la rétention d’eau ou de sel

Quelle sont les autres causes de la perte de cheveux ?

L’androstanolone n’est qu’une des raisons de la chute de cheveux. Il existe d’autres affections et raisons pour lesquelles les cheveux tombent plus tôt que prévu. Voici ces autres raisons

Les problèmes de thyroïde

La thyroïde est une glande qui produit des hormones essentielles qui régulent les fonctions normales de l’organisme. Plusieurs problèmes liés à la thyroïde peuvent également provoquer la chute des cheveux.

Une production trop importante ou trop faible d’une hormone ou de plusieurs hormones peut avoir un effet sur les cheveux, entraînant une chute prématurée.

L’alopécie areata

Cette maladie auto-immune se caractérise par l’apparition de zones de dégarnissement sur le cuir chevelu, car le système immunitaire attaque par erreur les cellules saines des follicules pileux.

Bien que les scientifiques ne puissent pas dire avec certitude ce qui cause l’alopécie areata, ils pense qu’elle est déclenchée par des facteurs génétiques et environnementaux, comme un niveau de stress élevé.

La maladie cœliaque

La maladie cœliaque est une autre affection auto-immune déclenchée par une intolérance au gluten.

Elle peut entraîner une perte de cheveux, car les patients peuvent souffrir, due à celle-ci, de carences en vitamines et en nutriments, d’une augmentation du niveau de stress et de déséquilibres hormonaux.

Les cheveux de bambou

Également connu sous le nom de trichorrhexis invaginata, le cheveu de bambou, qui fait partie des maladies génétiques, a de graves conséquences sur les cheveux.

Les cheveux affectées se segmentent, produisent des nodules ou des crêtes et se nouent ensemble, à l’image du bambou.

Cette maladie perturbe le cycle normal de croissance des cheveux, ce qui entraîne une chute précoce et une perte de cheveux.

Le lichen plan

Le lichen plan est une maladie auto-immune qui provoque une inflammation de la peau.

De ce fait, les follicules pileux du cuir chevelu sont endommagés, des bosses rouges apparaissent et une chute précoce des cheveux se produit.

Les infections du cuir chevelu

Les infections peuvent provoquer une irritation massive au niveau du corps, notamment sur le cuir chevelu.

En outre, les infections fongiques perturbent souvent le cycle naturel de croissance des cheveux, ce qui entraîne un amincissement accru, une stagnation et une éventuelle perte de cheveux.

Conclusion

Bien que l’androstanolone puisse avoir de graves conséquences sur les cheveux, de nombreux solutions ou méthodes peuvent contribuer à atténuer les symptômes et à redonner à vos cheveux leur gloire d’antan.

L’un des moyens les plus efficaces de corriger la perte de cheveux due à l’androstanolone est la greffe de cheveux.

Cette procédure simple et efficace utilise, de par un chirurgien, les propres follicules du patient pour restaurer et restructurer sa chevelure, de sa ligne frontale fuyante à ses zones dégarnies, pour des résultats durables.

Certains médicaments peuvent également contribuer à réguler et à inhiber la production de DHT dans l’organisme.

Ceux-ci ont pour effet de réduire le niveau de celle-ci dans l’organisme, limitant ainsi ses incidences.

Votre médecin ou votre spécialiste des soins capillaires peut vous recommander des médicaments, la solution de la greffe de cheveux et dans certains cas, d’autres produits afin de résoudre votre problème de DHT lors de votre consultation.

Pour plus de renseignements, notamment sur les glandes sébacées, l’androstanolone et autres, vous pouvez vous dirigez vers un site web médical en rapport avec ce sujet.

FAQ

Les bloqueurs de DHT peuvent-ils être nocifs ? 

Comme tout traitement, l’utilisation de ces traitements peut avoir des effets secondaires. Il s’agit notamment de dysfonctionnements érectiles, de modifications de l’éjaculation ainsi que d’une prise de poids au niveau de la poitrine.

Le blocage de la DHT est-il une bonne idée ? 

La réponse simple est oui, c’est une bonne idée. L’association des dermatologues de France indique que des médicaments comme le finastéride, qui bloque la DHT, aident à prévenir une nouvelle perte de tiges capillaires tout en stimulant la repousse.

Les bloqueurs de DHT font-ils repousser les cheveux ? 

Ils sont souvent cités comme l’un des moyens les plus efficaces pour traiter la chute des cheveux, car ils peuvent réduire, ralentir ou même arrêter complètement une perte de cheveux. Cela dit, ils ne favorisent pas directement la repousse de nouveaux cheveux : ils constituent un traitement préventif qui aide à préserver les cheveux existant.

Quel est le bloqueur de DHT le plus efficace ? 

L’un des traitements les plus populaires sur le marché est le finastéride, un médicament oral qui réduit la production de DHT dans l’organisme. Parmi les autres types de traitements contre la DHT, on trouve le kétoconazole, qui est un agent antifongique présent dans un certain nombre de shampooings topiques.

Le dernier examen a été effectué le 9 décembre 2022