Le Cycle de Croissance du Cheveu : les 4 Phases de la Croissance du Cheveu

  1. Le cycle de développement du cheveu
  2. Comment maintenir les cheveux en bonne santé ?
  3. Le cycle du cheveu : perturbation
  4. Comment stimuler la croissance des cheveux ?
  5. FAQ

Le cycle de vie d’un cheveu est peut-être l’un des cycles les plus négligés du corps humain, car les personnes tiennent pour acquis le fait que leurs cheveux continueront à pousser, tomber et repousser de la même manière, toute leur vie.

Mais malheureusement, ce n’est pas le cas, car le cycle de vie d’un cheveu ralenti avec l’âge et il peut-être perturbé par des maladies et autres, ce qui peut provoquer un amincissement du cheveu ainsi qu’une chute de ceux-ci.

Mais soyez rassuré, car une meilleure compréhension du cycle de vie capillaire, vous permettra de faire la différence entre une chute de cheveux normale et une chute de cheveux due à un problème quelconque.

En outre, cette compréhension vous permettra également de comprendre, comment stimuler la pousse de vos tiges capillaires.

Dans cet article, vous allez découvrir tout ce que vous devez connaître au sujet des 4 phases du cycle de vie du cheveu chez l’homme et chez la femme.

En outre, si vous vous posez une question ou questions, n’ayez crainte ! Celles-ci trouveront réponse.

Le cycle : cheveux

1. La phase anagène

La première étape est la phase anagène, qui dure entre 2 et 7 ans.

Celle-ci est également connue sous le nom de phase de croissance, car pendant cette période, les cellules à l’intérieur du bulbe capillaire se diviseront, créant ainsi un nouveau cheveu.

En outre, les follicules pileux développeront un nouveau cheveu lorsque celui-ci tombera ou atteindra la fin de sa durée de vie.

La durée de ce stade détermine la longueur maximale des tiges capillaires : par exemple, un stade plus succinct qu’à la normale se traduira par des tiges capillaires beaucoup plus courtes et un stade plus long par des tiges capillaires d’une longueur plus conséquente.

De plus, certains poils, comme les sourcils ou les poils pubiens, peuvent avoir un cycle pilaire plus court.

Les facteurs qui influencent la durée du stade de croissance sont l’âge, le régime alimentaire et le patrimoine génétique.

Les tiges capillaires poussent incroyablement lentement chaque jour, entre 0,3 mm et 0,4 mm, soit 15 cm par an.

En outre, jusqu’à 90 % des tiges capillaires peuvent se trouver en stade anagène à un moment donné.

Cycle de croissance des cheveux

2. La phase catagène

La deuxième phase du cycle de la vie du cheveu est la phase catagène, également connue sous le nom de phase de transition. En moyenne, environ 5 % de vos cheveux se trouvent dans ce stade.

La phase catagène est beaucoup plus courte que la phase anagène, elle ne dure que 2 à 3 semaines.

Pendant cette période, le follicule pileux se rétrécit et le développement du cheveu ralentit jusqu’au moment où il cesse complètement.

En outre, le cheveu se détachera de la papille dermique qui se trouve dans le follicule, mais il restera à l’intérieur de celui-ci.

3. La phase télogène

La phase télogène est également connue sous le terme de phase de repos. Entre 10 et 15 % des cheveux sur votre tête se trouvent à ce stade à un moment donné.

En outre, cette période de repos peut durer jusqu’à 3 mois.

Les tiges capillaires détachées de la papille dermique resteront en attente sans pousser ni tomber. De ce fait, de nouvelles tiges capillaires commenceront à se développer dans les follicules.

Alors que certains experts affirment que la vie du cheveu ne comporte que trois phases et que le stade télogène correspond à la fois au stade de mise en attente et de chute, beaucoup considèrent aujourd’hui qu’il est nécessaire de créer une quatrième phase pour expliquer correctement les changements qui se produisent pendant le processus de chute.

4. La phase exogène

La dernière étape du cycle du développement du cheveu est la phase exogène, également connue sous le terme de phase d’expulsion.

Le vieux cheveu tombe et le follicule pileux revient en phase de croissance afin de recommencer le processus.

En outre, vous risquez de perdre jusqu’à 100 tiges capillaires par jour en raison de la phase exogène. Bien que ce nombre semble élevé, il s’agit d’une quantité normale de chute de cheveux.

Si vous remarquez une augmentation de votre chute de cheveux, cela peut signifier que vous développez une maladie ou qu’un facteur externe, comme le stress, affecte gravement vos tiges capillaires.

Comment maintenir les follicules pileux en bonne santé ?

Certains facteurs qui agissent sur le développement des tiges capillaires, comme les gènes et les hormones, sont complètement hors de votre contrôle.

Néanmoins, vous pouvez entretenir la santé de vos tiges capillaires et de vos follicules pileux en ayant un mode de vie sain.

Vous trouverez ci-dessous quelques conseils pour stimuler le développement des tiges capillaires et réduire les dommages potentiels, les cassures ainsi que le dégarnissement précoce :

1. Une alimentation équilibrée

une bonne nutrition est essentielle pour le cycle de croissance sain des cheveux

Chaque partie de votre corps a besoin d’une alimentation saine pour fonctionner au mieux, et vos tiges capillaires ne font pas exception.

La tige du cheveu est constituée d’une protéine fibreuse appelée kératine.

De ce fait, vous devriez vous concentrer sur l’augmentation de vos niveaux de protéines afin d’optimiser la production de kératine.

Les aliments riches en protéines que vous pouvez facilement intégrer à votre régime alimentaire sont les haricots, les légumineuses, le poisson et les viandes maigres.

En outre, certaines vitamines peuvent être très bénéfiques pour la qualité et la densité de votre chevelure.

En raison de cela, essayez d’augmenter vos niveaux de vitamine B9 (acide folique), de vitamine B12, de vitamine C et de vitamine D.

En outre, n’oubliez pas les minéraux essentiels, comme le zinc et le fer, afin d’améliorer votre circulation sanguine et de réduire une inflammation possible.

2. La réduction du stress

la réduction du stress peut empêcher les follicules d'entrer trop tôt dans la phase télogène

Le stress, comme vous le savez probablement, peut avoir un effet dévastateur sur votre corps, notamment sur votre pression sanguine, votre respiration, votre humeur et bien évidemment sur la qualité et la densité de vos tiges capillaires.

3 pathologies principales sont liées à des niveaux élevés de stress. Il s’agit de :

  • L’effluvium télogène : un niveau de stress élevé peut faire entrer les tiges capillaires dans la phase télogène plus tôt que prévu, ce qui aura pour résultat, une perte de cheveux plus conséquente.
  • La trichotillomanie : cet état psychologique, d’une personne, se traduit par l’envie soudaine de celle-ci d’arracher ses tiges capillaires ou ses poils. En outre, l’arrachage s’intensifiera lorsque son niveau de stress augmentera.
  • L’alopécie areata : cette affection auto-immune survient lorsque le système immunitaire, d’une femme ou d’un homme, attaque les follicules pileux sains, provoquant ainsi l’apparition de petites plaques dégarnies sur la surface du cuir chevelu. En outre, des épisodes de stress intense peuvent la déclencher.

Alors, comment pouvez-vous réduire votre stress ?

De nombreux hommes et de nombreuses femmes intègrent le yoga et la méditation à leur routine quotidienne ainsi que des techniques de respiration, de l’exercice et des conseils, si leur anxiété est grave.

3. Des soins capillaires appropriés

shampooing de qualité

Si vous pratiquez une routine de soins capillaires de haute mesure vos tiges capillaires seront propres, revitalisées et prêtes à pousser.

En outre, vous devrez certainement investir dans plusieurs produits afin de trouver ceux qui vous conviennent le mieux.

L’une des considérations les plus importantes est le shampooing que vous utilisez. Essayez de trouver une marque conçue pour votre type de tiges capillaires (secs, fins, colorés, etc.).

Ensuite, choisissez un après-shampooing complémentaire qui aidera à renforcer vos tiges capillaires.

Vous devez également faire attention à votre technique de sèchement et à la façon dont vous lavez vos tiges capillaires.

Évitez l’eau très chaude, car elle peut endommager vos tiges capillaires.

Évitez également d’utiliser un sèche-cheveux sur un réglage élevé : optez pour le séchage avec une serviette lorsque cela est possible.

Le cycle de vie du cheveu : qu’est-ce qui peut le perturber ?

Comme toute fonction corporelle, certains facteurs peuvent influencer négativement le développement du cheveu, notamment en le ralentissant ou en l’empêchant de progresser.

Selon la gravité et la combinaison des facteurs, vous pouvez subir un amincissement progressif de vos tiges capillaires, une chute soudaine, une perte de vos cheveux par plaques ou même une chute cicatricielle. Ces facteurs d’influence comprennent :

  • La mauvaise alimentation : sans les nutriments nécessaires, les tiges capillaires ne pousseront pas de manière adéquate.
  • Les changements hormonaux : des périodes, comme la grossesse chez la femme, peuvent modifier le rythme de développement des tiges capillaires.
  • Le stress : en raison de celui-ci, les tiges capillaires peuvent entrer plus tôt que prévu dans la phase de repos.
  • Les médicaments : certains effets secondaires peuvent entraver le développement des tiges capillaires.
  • Les infections du cuir chevelu : le follicule pileux, en raison de ces infections, peut être endommagé et de ce fait, il sera incapable de donner naissance à une nouvelle tige capillaire.
  • Les affections : certaines maladies, notamment les maladies auto-immunes, peuvent limiter le développement des tiges capillaires.
la perturbation du cycle de croissance des cheveux peut entraîner la chute des cheveux

Comment stimuler la croissance des cheveux ?

Une pousse saine des capillaires est essentielle pour garantir une chevelure épaisse et abondante.

Toute perturbation de celle-ci peut entraîner un amincissement des tiges capillaires, une chute précoce et une calvitie totale.

Mais quelle que soit votre compréhension du cycle pilaire, votre cuir chevelu aura parfois besoin d’un soutien supplémentaire.

Heureusement, il existe plusieurs moyens de stimuler et de soutenir le cours de développement de vos tiges capillaires.

Par conséquent, que vous souffriez actuellement d’une

Donc, que vous souffriez actuellement d’une perte de cheveux temporaire ou permanente, ou que vous souhaitiez être préventif au niveau de vos soins capillaires, envisagez les traitements suivants :

Vous cherchez une solution permanente à votre problème de perte de cheveux ? Alors vous devriez envisager une greffe de cheveux.

Chez HairPalace, notre équipe de chirurgiens et de techniciens de haute mesure, utilise une technologie de pointe pour garantir un rétablissement rapide et, surtout, des tiges capillaires épaisses et naturelles, comme résultat.

Si vous voulez de plus amples informations sur la façon d’économiser jusqu’à 70 % sur votre future greffe de cheveux, contactez HairPalace dès aujourd’hui !

FAQ

Quelle est la durée du cycle de pousse du cheveu ? 

Un cycle de développement complet peut durer entre 2 et 7 ans, du début à la fin. En outre, les tiges capillaires poussent généralement très lentement pendant cette période, à raison d’environ 1 cm tous les 28 jours.

Comment pouvez-vous connaître le stade où se trouvent actuellement vos tiges capillaires ?

À tout moment de votre vie, vos tiges capillaires se répartissent dans les 4 stades du cycle de pousse des tiges capillaires. Celles-ci en stade anagène ont une couleur unifiée et de longues racines, qui remplissent les follicules pileux. Les tiges capillaires en stade catagène se détachent de la base du follicule. Les tiges capillaires en stade télogène ont des racines en forme de massue. Enfin, les cheveux en stade exogène tombent. En outre, il est normal de perdre en moyenne 50 à 100 cheveux par jour pendant cette phase.

Quels sont les facteurs qui peuvent affecter les cycles du cheveu ? 

De nombreux facteurs influencent le cycle de développement des cheveux, notamment le sexe, l’âge, les gènes et l’alimentation. Les cheveux des hommes poussent généralement plus vite que ceux des femmes. En outre, c’est entre 15 et 30 ans que la pousse des cheveux est la plus rapide. Après, celle-ci commence à ralentir.

Qu’est-ce qui peut réguler les cycles de pousses des cheveux ?

Bien qu’il s’agisse de cycles naturels, certaines pratiques peuvent réguler la pousse du cheveu. Une alimentation équilibrée et nutritive est l’un des moyens les plus importants pour stimuler la pousse constante des cheveux. Les bonnes vitamines et minéraux essentiels garantissent que vos cheveux ont tout ce dont ils ont besoin pour pousser et se rétablir.

Le dernier examen a été effectué le 7 novembre 2022