Pelade : Causes, Symptômes et Les Meilleurs Traitements en 2022

  1. Qu’est-ce que la pelade ?
  2. Causes
  3. Symptômes
  4. Traitements
  5. Repousse
  6. Types
  7. Prévention
  8. Évitement de l’aggravation
  9. Diagnostic
  10. Conclusion

La pelade (alopécie areata ou dégarnissement inégal) est l’une des formes les plus courantes de perte de cheveux.

Selon la Haute Autorité de Santé (HAS), elle affecte jusqu’à 15 personnes sur 10 000 en France. Celle-ci commence par de petites pertes de cheveux par plaques, pouvant se transformer en une perte de tiges pilaires complète sur le cuir chevelu, la zone du visage (barbe) et sur tout le corps.

La perte de tiges capillaires peut être une expérience difficile à vivre. Celle-ci vous prive d’amour-propre et vous stress.

Dans cet article, vous allez découvrir tout ce que vous devez connaître au sujet de la pelade (alopécie areata).

Qu’est-ce que la pelade ?

La pelade est une maladie inflammatoire auto-immune (suractivité de la défense immunitaire), provoquant l’attaque de vos follicules par votre défense immunitaire. Celle-ci fait rétrécir les follicules et ralentit considérablement la croissance et la production des tiges capillaires. En outre, les cheveux tombent par petites touffes créant ainsi de petits sites dégarnis, généralement de la taille d’une petite pièce de monnaie.

La gravité de l’affection varie d’un patient à l’autre. Parfois, elle est imperceptible. D’autres fois, cependant, de petites zones isolées peuvent faire le lien entre elles et créer un dégarnissement notable sur le haut de votre crâne.

Bien que la plupart des cas surviennent sur le haut du crâne, plusieurs sous-types d’alopécie areata sont connus pour affecter la pilosité du visage, comme les cils, les sourcils, la barbe ainsi que les poils du corps.

Enfin, la chute de tiges capillaires inégale peut s’arrêter à tout moment et celles-ci repousseront progressivement. Mais elle peut revenir après plusieurs mois, voire plusieurs années. Cela dit, le dégarnissement inégal n’affecte pas les cellules souches, de ce fait, le follicule n’est pas totalement détruit de manière irrévocable.

pelade

Quelles sont les causes de la pelade ?

Bien que les chercheurs en dermatologie étudient toujours la cause profonde de l’alopécie areata, ils émettent l’hypothèse qu’un antécédent familial de maladies auto-immunes peut augmenter la probabilité d’en être victime.

Les facteurs environnementaux peuvent également avoir un impact sur vos symptômes en développement, notamment un stress prolongé, une mauvaise alimentation, un traumatisme capillaire et certains médicaments.

Comme d’autres maladies auto-immunes, il peut y avoir des comportements spécifiques qui font resurgir l’affection. En outre, afin de reconnaître ces comportements spécifiques, vous devrez examiner votre style de vie.

Quels sont les symptômes de cette maladie auto-immune ?

Bien sûr, le principal symptôme de la pelade est le dégarnissement. Celle-ci commence par de petites pertes de cheveux par plaques sur votre cuir chevelu, mais peut également affecter les poils de votre visage, comme vos cils, vos sourcils et votre barbe.

En outre, il ne devrait y avoir aucune éruption cutanée, rougeur ou signe de traumatisme sur les petites zones dégarnies de votre peau.

Les patients, ayant été atteints par un dégarnissement inégal, déclarent avoir eu une sensation de picotement, de démangeaison ou de brûlure juste avant leur dégarnissement : ceux-ci proviennent de l’attaque de leurs follicules pileux par leur défense immunitaire. Outre le dégarnissement perceptible, il existe d’autres symptômes dont vous devez tenir compte, notamment :

  • L’élargissement des plaques, qui finissent par se relier les unes aux autres.
  • La repousse et la chute aléatoires des tiges capillaires ou des poils.
  • Le dégarnissement soudain, important et inexpliqué : surtout par temps froid.
  • Un changement au niveau des ongles des doigts et des ongles des orteils : ils deviennent rouges, cassants et piqués.
l'alopécie areata entraîne la chute des cheveux par plaques

Comment la pelade affecte-t-elle l’homme ?

L’alopécie areata peut avoir un impact considérable sur les hommes, car ceux-ci risquent de perdre leurs tiges capillaires sur le haut de leur crâne, mais aussi leurs poils sur leur dos, leur poitrine et leur visage. En outre, les hommes ont plus de chances de développer l’affection si quelqu’un d’autre dans leur famille a été affecté par celle-ci.

Comment la pelade affecte-t-elle la femme ?

Bien que les symptômes des femmes ne soient pas aussi graves que ceux des hommes, elles sont en fait plus susceptibles de souffrir de celle-ci. En outre, les scientifiques ne connaissent toujours pas la réponse à cela.

Les symptômes comprennent l’amincissement des tiges capillaires ou le développement de petites plaques dégarnies qui, avec le temps, pourront se transformer en un dégarnissement plus conséquent.

Comment la pelade affecte-t-elle les enfants ?

Le dégarnissement inégal peut se développer chez une personne, quel que soit son âge. En outre, si les parents d’un enfant n’ont pas eu cette affection, celui-ci peut tout de même être affecté par un dégarnissement inégal.

Le corps d’un enfant est différent de celui d’un adulte. De ce fait, le dégarnissement inégal peut produire des symptômes plus graves sur son corps, notamment au niveau de ses ongles, tels que des lésions et des piqûres ainsi qu’une baisse spectaculaire de son amour-propre.

Cela dit, la Fondation National de l’Alopécie Areata a déclaré que les enfants qui en souffrent ont moins de cinq ans et que ceux-ci n’ont subi aucun changement émotionnel.

Quelle est la durée d’un épisode de la pelade ?

Les petits sites dégarnis en raison du dégarnissement inégal durent généralement de quelques mois à un an. Après cela, en général, les cheveux repoussent.

Les tiges capillaires, nouvellement développées, sont souvent incroyablement fines, plus duveteuses ou moins pigmentées qu’auparavant. Ces changements devraient s’inverser avec le temps et de ce fait, vous verrez la couleur et la texture de vos tiges capillaires redevenir comme avant.

Certains cas graves d’alopécie areata présentent des plaques dégarnies qui continueront à se développer et finiront, en se reliant, par former une zone de dégarnissement très conséquente. Cela peut continuer jusqu’à ce que tous les cheveux de votre cuir chevelu soient tombés (pelade totale). En outre, vous pouvez également perdre toutes les tiges capillaires et les poils de votre corps (alopécie universelle). Il est crucial de garder à l’esprit que ces cas extrêmes sont très rares.

symptômes pelade

Existe-t-il un remède contre la pelade par plaques ?

Malheureusement, ce n’est pas une maladie qui peut-être traitée totalement avec un remède de qualité. En tant que tel, vous devrez peut-être surveiller régulièrement le haut de votre crâne afin d’évaluer la gravité de votre état.

Cela dit, il existe des traitements potentiels qui peuvent aider à réduire le dégarnissement pendant la perte, à favoriser la récupération et à améliorer la santé globale du haut de votre crâne.

Les traitements contre la pelade : quelles sont les meilleures options en 2022 ?

Il existe une gamme de traitements médicaux disponibles pour les personnes souffrant d’alopécie areata. Cela dit, chaque patient réagit différemment à ces traitements et de ce fait, vous devrez peut-être en essayer plusieurs pour voir ce qu’ils peuvent faire pour vous et pour votre haut du crâne.

Les traitements les plus populaires incluent :

  • Les corticostéroïdes : plus communément appelés stéroïdes. Les produits corticostéroïdes ont des propriétés anti-inflammatoires, qui peuvent aider à réduire l’inflammation au niveau du follicule pileux. Ils se présentent généralement sous forme de crèmes et de lotions.
  • L’immunothérapie topique : ce traitement consiste à appliquer la diphencyprone, une substance poudreuse qui déclenchera une réaction allergique sur le haut de votre crâne. Cette réaction pourra aider à stimuler la croissance de vos tiges capillaires au niveau du follicule pileux, bien qu’elle puisse prendre jusqu’à six mois pour se manifester.
  • Le dithranol : celui-ci provoque une irritation au niveau de l’épiderme, qui peut déclencher une repousse des tiges capillaires.
  • Le minoxidil : le minoxidil topique (également connu sous le nom de marque Rogaine) est un traitement en vente libre qui doit être appliqué directement sur les sites de dégarnissements. Il raccourcit la phase de repos des follicules, les faisant entrer plus rapidement dans la phase de croissance. En outre, celui-ci est moins efficace pour le traitement d’une chute de tiges capillaires inégale étendue.
  • Les comprimés de cortisone : en tant que traitement oral, les comprimés de cortisone sont efficaces contre le dégarnissement inégal avancé. En outre, ces comprimés ont des effets secondaires, notamment des problèmes de sommeil, des maux de tête et de la confusion.
  • Les immunosuppresseurs oraux : la pelade étant une maladie auto-immune, les thérapies orales comme la ciclosporine ou le méthotrexate ont pour objectif de bloquer les attaques, de votre défense immunitaire, sur vos follicules. En outre, ils ont également des effets secondaires importants, comme les lésions rénales, qu’un médecin doit surveiller.
  • La luminothérapie : celle-ci est un autre traitement pour le dégarnissement inégal, également connue sous le nom de photochimiothérapie ou photothérapie. Celle-ci combine la lumière ultraviolette et les psoralènes (un médicament oral) pour soulager les symptômes.
  • Les injections de stéroïdes : vous pourrez peut-être faire repousser vos tiges capillaires en vous faisant injecter, de par votre Dr (docteur), des stéroïdes directement dans vos sites atteints par le dégarnissement inégal. Pour obtenir des résultats, cela doit être effectué régulièrement (une fois par mois ou tous les deux mois).
médicament contre la chute des cheveux

Quels traitements naturels et alternatifs s’offrent à vous ?

Les traitements médicaux ne sont pas pour tout le monde. Ils peuvent être coûteux, avoir des effets secondaires ou ne pas avoir fonctionné pour vous dans le passé. Il existe une variété d’alternatives naturelles que vous pourriez envisager. Certaines des plus populaires incluent :

  • Les options physiques comprennent l’acupuncture, le microneedling et le massage du cuir chevelu
  • Les huiles pour la croissance des tiges capillaires (par exemple, la menthe poivrée, la lavande)
  • La modification ou la restriction de votre régime alimentaire (par exemple, le protocole auto-immune)
  • La thérapie au laser de faible niveau
  • Les probiotiques
  • Les vitamines et les minéraux, qui forment une équipe efficace pour la croissance des tiges capillaires

Il est important de souligner que les thérapies alternatives manquent d’études scientifiques concrètes pour mesurer leur efficacité. Les résultats peuvent varier d’un patient à l’autre et ce qui fonctionne pour quelqu’un, ne fonctionnera peut-être pas pour vous.

Enfin, la repousse à partir des thérapies alternatives peut être temporaire et de ce fait, dès que vous arrêterez les traitements, vos tiges capillaires retomberont.

Les cheveux du cuir chevelu repoussent-ils après une pelade ?

Le dégarnissement léger guérit souvent en quelques mois à un an sans aucun traitement. Si le dégarnissement est inférieur à la moitié de votre peau du crâne et que vous n’avez subi aucun traitement, il y a 80 % de chances que vos tiges capillaires repoussent complètement.

Certaines personnes qui souffrent d’un dégarnissement important peuvent éprouver une calvitie inégale (pelade) de façon sporadique, la taille et la gravité variant à chaque perte. En outre, si le dégarnissement est important, il est peu probable que vos tiges capillaires retrouvent leur gloire d’antan.

Les signes de repousse les plus courants :

  1. Les cheveux blancs : bien que les tiges capillaires repoussent généralement dans la plupart des cas, il arrive parfois que les plaques dues à la pelade soient recouvertes de cheveux blancs lors de la nouvelle croissance. Il s’agit d’un événement normal.
  2. Le changement de texture : les nouvelles tiges capillaires dues à la nouvelle croissance sont souvent de texture fine. Ce sont des cheveux « ressemblant à des cheveux de bébés » appelés, cheveux vellus. Ces cheveux peuvent recouvrir une partie ou la totalité de vos plaques dégarnies. Lorsque les cheveux de vellus deviennent épais, cela signale la fin de la chute de tiges capillaires inégale.
  3. La réduction du nombre de cheveux en point d’exclamation : comme le symbole « ! », les tiges capillaires en point d’exclamation sont plus larges en haut et plus amincies au niveau de la peau. En outre, l’apparition de ces tiges capillaires pendant la nouvelle croissance montre qu’il existe encore une certaine résistance à la repousse de tiges capillaires saines et que le système immunitaire de votre corps affecte toujours vos follicules.

La perte de cheveux due à la pelade se reproduira-t-elle après la repousse ?

Malheureusement, il n’y a aucune garantie en ce qui concerne le fait que vous pourrez de nouveau subir un dégarnissement inégal ou non. Certaines personnes peuvent subir des dégarnissements répétés des mois, voire des années après leur guérison.

Vous devez vous rappeler que l’alopécie areata, comme toutes les maladies auto-immunes, a le potentiel de revenir. Lorsque cela se produit, des zones dégarnies et des tiges capillaires clairsemées peuvent refaire surface.

Les 6 types de pelade

Il existe différentes formes d’alopécie areata, définies par la gravité de l’affection et si des symptômes supplémentaires sont présents ou non. Pour cette raison, votre traitement peut dépendre du cours d’évolution auquel vous vous situez. Voici cette évolution potentielle :

1. La pelade

Le dégarnissement normal, dû à cette maladie, est défini par la présence d’au moins une plaque sans tiges capillaires. Cette plaque a à peu près la taille d’une petite pièce de monnaie et peut se situer sur la peau de votre crâne ainsi que sur d’autres parties de votre corps. En outre, le cours d’évolution de l’alopécie areata peut continuer à se développer et devenir, de ce fait, une forme de pelade différente, telle que la pelade totale et la pelade universelle.

2. La pelade totale

Cette maladie survient lorsque vous souffrez d’un dégarnissement total du haut de votre crâne.

3. La pelade universelle

Sous cette forme, vous perdrez toutes vos tiges pilaires, telles que les poils de vos sourcils, cils ainsi que vos poils de poitrine et pubiens.

4. La pelade diffuse

La pelade diffuse entraîne un dégarnissement soudain de tout le cuir chevelu. Celle-ci ressemble à la calvitie féminine et masculine.

5. La pelade ophiasique

Ce type de pelade provoque un dégarnissement sur l’arrière et les côtés de la tête.

6. La pelade incognita

C’est le sous-type le moins courant de la pelade. Elle ressemble à un effluvium télogène (amincissement et dégarnissement) et produit des points jaunes distinctifs le long des zones touchées.

types de alopecia areata

Que pouvez-vous faire afin de prévenir la pelade ?

Malheureusement, les scientifiques, du secteur de la dermatologie, tentent toujours de découvrir la pathologie exacte du phénomène de la pelade. De nos jours, la prévention d’une telle affection est incroyablement difficile.

Certains facteurs peuvent influencer le développement de la pelade. Ceux-ci incluent :

  • Les maladies auto-immunes
  • Les maladies de l’épiderme
  • Le fait qu’une personne de votre famille est subie une pelade

Cela dit, même si vous souffrez de l’une des affections ci-dessus ou d’un antécédent familial, cela ne signifie pas nécessairement que vous subirez un dégarnissement inégal.

La seule façon de diagnostiquer correctement la santé de vos tiges capillaires et d’évaluer votre risque de dégarnissement, c’est en prenant rendez-vous, avec un dermatologue ou Dr, pour une consultation.

Les choses à éviter lorsque vous souffrez d’une pelade

Bien que les causes de l’affection demandent encore un approfondissement au niveau de la recherche, il y a des choses que vous devriez éviter afin d’améliorer la santé des tiges capillaires de votre cuir chevelu ainsi que de les protéger de dommages inutiles.

  • Les conditions météorologiques : comme pour toute chute de tiges capillaires, la première chose à faire est de protéger votre épiderme. Cela comprend l’application d’un écran solaire et le port de protections par temps ensoleillé ainsi que de rester au chaud par temps froid.
  • La réduction du stress : lorsque vous ressentez un gros stress, vos tiges capillaires entrent dans leur phase de repos plus tôt que prévu. Cela peut entraîner un amincissement et un dégarnissement précoce. Ce n’est qu’en réduisant le stress dans votre mode vie que vous pourrez annuler ce facteur. En outre, vous pouvez essayer de pratiquer des exercices de yoga, de faire de la méditation de pleine conscience afin de vous aider à gérer votre niveau de stress.
  • Évitez les coiffures nocives : lorsque vous subissez un dégarnissement, vous devez éviter les coiffures et les techniques de beauté qui ajoutent un stress supplémentaire à vos tiges capillaires déjà vulnérables.
  • L’alimentation : les scientifiques pensent, dus au fait qu’il s’agît d’une maladie auto-immune, que certains aliments peuvent déclencher de mauvaises réactions, comme une inflammation dans le corps. De ce fait, évitez certains aliments, dans votre menu quotidien, contenant des œufs, du sucre ou des additifs ainsi que de l’alcool et de la caféine, cette révision de votre alimentation pourra vous aider à atténuer vos symptômes. En outre, vous pouvez les réintroduire, dans votre menu quotidien, un par un pour déterminer lequel, le cas échéant, déclenche une réaction chez vous.

Comment empêcher la pelade de se propager ou de s’aggraver ?

La première étape pour arrêter la pelade est de consulter un Dr spécialisé dans les soins capillaires ou un dermatologue pour diagnostiquer correctement votre état et pour votre prise en charge. Lors de votre consultation, il évaluera à quelle étape vous vous trouvez et il examinera les déclencheurs possibles de ce qui cause votre dégarnissement en premier lieu. En outre, il vous recommandera également des changements de style de vie et des thérapies pour soulager vos symptômes.

En attendant, vous devrez éviter les traitements nocifs pour vos tiges capillaires ou votre cuir chevelu et les traumatismes inutiles comme l’arrachage de vos cheveux ou les mauvaises coiffures.

Remplacez vos shampooings et revitalisants contenant des ingrédients agressifs par des alternatives naturelles. De plus, essayez d’avoir une alimentation équilibrée, de dormir suffisamment la nuit et de réduire votre niveau de stress au quotidien. Le contenu de ce paragraphe, vous a fourni des informations de grandes valeurs alors ne les négligez pas.

Comment les médecins diagnostiquent-ils la pelade ?

Afin de faire le diagnostic de la pelade, votre Dr (docteur) ou votre dermatologue examinera de près votre cuir chevelu et l’état général de vos cheveux. Il prélèvera certainement un échantillon de votre épiderme et il enverra celui-ci à un laboratoire pour des tests supplémentaires afin de voir si la cause de votre dégarnissement peut être déterminée.

Une prise de sang pourra aussi vous être faite afin de voir si une suractivité de votre défense immunitaire déclenche votre alopécie areata. Si votre échantillon de sang contient des anticorps inhabituels, cela indiquera généralement une suractivité de votre défense immunitaire. De ce fait, celle-ci attaque vos follicules pileux. Voilà, la prise en charge que vous prodiguera le médecin que vous aurez choisi.

examen du cuir chevelu avant traitement antichute

Conclusion

Comme pour tous les types de chutes de tiges capillaires, la pelade peut être une maladie dévastatrice. Cette perte de cheveux soudaine avec de grandes plaques sur votre tête peut vous priver de votre confiance et vous faire penser que quelque chose ne va vraiment pas avec votre santé.

Sans études concrètes, l’affirmation avec certitude de l’efficacité des traitements, pour ce type de dégarnissement, ne peut pas être faite. Ils fonctionnent pour certaines personnes et pas pour d’autres. Dans certains cas, la repousse des cheveux et leur durabilité ne continueront que si le ou les traitements sont pris régulièrement.

Vos cheveux, selon de nombreux avis, peuvent aussi repousser par eux-mêmes. Tout ce que vous avez à faire est de leur donner du temps. Restez calme, pensez positivement et apportez de petits changements à votre style de vie afin d’aider à soutenir vos cheveux tout au long de votre rétablissement.

FAQ

Que devrez-vous éviter si vous souffrez d’une pelade ?

Si vous subissez une pelade, vous pouvez envisager, au besoin, le régime AIP, qui vise à réduire toute inflammation. Ce régime spécialisé, dont la publicité n’est pas assez importante, supprime, entre autres, les produits laitiers, le café, l’alcool, le sucre et les céréales. Au fil du temps, vous réintroduirez progressivement ces aliments un par un pour déterminer quel aliment pourrait potentiellement vous causer une mauvaise réaction.

Qu’est-ce qui cause la pelade ?

La pelade est une maladie, similaire au diabète et aux maladies thyroïdiennes. Votre propre système immunitaire prend vos follicules pour des envahisseurs et les attaque. Cela peut entraîner une perte de cheveux et une inflammation dramatiques, formant ainsi la pelade connue sous le nom d’alopécie areata.

À quelle vitesse la pelade se propage-t-elle ?

Le premier signe qui vous indique que vous subissez une pelade est une plaque, de forme ronde ou ovale, dégarnie qui se développe sur le haut de votre crâne. Celle-ci peut se propager en quelques semaines, avec généralement une reprise de la repousse plusieurs mois après sa propagation.

Qui est le plus touché par la pelade ?

Selon le site de la Haute Autorité de Santé (HAS), environ 15 personnes sur 10 000 souffrent de la pelade. L’affection ne fait pas de distinction entre les hommes et les femmes, de plus, elle peut vous affecter à tout âge.

Le dernier examen a été effectué le 7 septembre 2022