La Perte de Cheveux : Les Causes, Les Symptômes et Les Traitements

Le phénomène de la chute de cheveux peut-être dévastateur. Elle peut vous rendre plus conscient de votre apparence et vous amener à vous inquiéter de votre santé et de votre bien-être.

Soyez rassuré, car les chutes de cheveux sont un élément normale et naturelle qui arrive à tout le monde, quel que soit l’âge ou le sexe.

Dans des circonstances normales, vous perdez entre 50 et 100 tiges capillaires par jour : les follicules pileux de votre corps produisent de nouvelles tiges capillaires pour compenser ces pertes.

Mais les choses ne se passent pas toujours comme prévu, et votre corps peut ne pas parvenir à faire repousser de nouvelles tiges capillaires pour une raison ou une autre.

Avec le temps, vous pourrez constater une chute de cheveux notable et un amincissement général de vos tiges capillaires.

Malheureusement, les raisons d’une chute de cheveux conséquente peuvent être nombreuses. Mais ne vous inquiétez pas, car cet article est là pour vous aider.

Dans cet article, vous allez découvrir tout ce que vous devez connaître au sujet de la chute de cheveux.

Les symptômes de la perte de cheveux

La chute de cheveux peut-être un problème complexe, de plus, de nombreux facteurs peuvent en être la raison.

 L’un des facteurs de risque les plus courants est la génétique. Les maladies héréditaires, comme la chute de cheveux chez l’homme (masculine) ou chez la femme ( féminine), constituent la majorité des cas.

En outre, plusieurs facteurs peuvent contribuer à l’apparition de cette affection à tout âge, notamment les choix de mode de vie, les événements traumatisants, les changements dans le niveau des hormones mâles ou une affection médicale sous-jacente.

Vous trouverez ci-dessous quelques-uns des symptômes et des causes les plus courants de la chute de cheveux, dont vous devez tenir compte :

1. Le dégarnissement progressif

Le dégarnissement est un symptôme courant que la plupart d’entre vous rencontreront en vieillissant. Le cycle de vie de vos tiges capillaires ralentira et vous pourrez constater un dégarnissement général du haut de votre crâne.

En outre, les hommes pourront également constater un recul de leur ligne frontale, tandis que les femmes constateront, en général, un élargissement notable de la raie de leurs tiges capillaires.

Bien qu’il ne s’agisse pas d’une science exacte, la gravité du dégarnissement progressif lié à l’âge est souvent due à la génétique.

De ce fait, examinez vos antécédents familiaux pour savoir si vos parents ont connu ce type de chute de cheveux. Si oui, vous êtes prédisposé à la chute de cheveux héréditaire.

2. La perte de cheveux par plaques

Le dégarnissement n’est pas toujours égale sur toute la peau du crâne. Parfois, il varie en forme et en taille, ce qui peut être un symptôme crucial pour le diagnostic de certaines maladies spécifiques.

Par exemple, une petite chute de cheveux par plaques, avec des démangeaisons et une sensibilité accrue, peut être le reflet de maladies auto-immunes, comme une alopécie areata.

3. La perte de cheveux soudaine

En général, la chute de cheveux soudaine survient après un événement émotionnel ou physique. En réaction, le corps bloque certaines fonctions, comme la production de tiges capillaires.

Celles-ci peuvent tomber en grosses touffes, souvent pénibles à supporter, ce qui aggrave encore plus l’état émotionnel.

Heureusement, il s’agit souvent d’une chute de cheveux temporaire. Dès que vous vous serez remis de la raison, vos tiges capillaires repousseront progressivement.

4. La perte de cheveux et de poils sur tout le corps

Une chute de cheveux et de poils sur l’ensemble du corps peut généralement être attribuée, par définition, à la chimiothérapie et la radiothérapie.

Bien que vous ne puissiez pas empêcher ce phénomène, des dispositifs, comme les casques réfrigérants, peuvent aider à réduire la gravité du traitement sur vos cheveux.

Heureusement, lorsque vous aurez terminé le traitement qui vous concerne, votre chute de cheveux prendra fin et vos tiges capillaires repousseront.

5. La peau rouge, squameuse ou craquelée sur le cuir chevelu

Portez une attention toute particulière à la peau proche de votre zone affectée, car elle peut s’avérer vitale pour diagnostiquer la raison ou les causes profondes.

Si votre peau est enflée, rouge, sensible, squameuse et qu’elle démange, une infection fongique, comme la teigne, peut-être la raison de votre chute de cheveux.

En outre, les infections fongiques ou bactériennes peuvent être contagieuses, il est donc essentiel de consulter votre médecin et de commencer, en effet, un traitement dès que possible.

La chute de cheveux : cause

Les causes pour lesquelles vos tiges capillaires peuvent tomber sont diverses.

Ci-dessous, vous allez découvrir les affections les plus courantes et leur raison sous-jacente.

L’alopécie androgénétique

les différences entre la calvitie masculine et la perte de cheveux féminine

L’alopécie androgénétique est l’une des affections les plus courantes en matière de chute de cheveux dans le monde, touchant jusqu’à 50 % de la population.

En tant qu’affection héréditaire, les scientifiques pensent qu’une combinaison de facteurs génétiques et de déséquilibres hormonaux est responsable du développement de la maladie.

L’alopécie androgénétique peut commencer à se manifester dès la puberté, mais la plupart des personnes ne se rendent compte de son existence qu’en vieillissant.

Bien qu’elle se caractérise par un amincissement général des tiges capillaires, il existe de légères différences entre les hommes et les femmes.

Chez les hommes : cette affection, connue sous le nom de calvitie masculine, se traduit par un recul notable de la ligne frontale, qui finit par prendre la forme d’un « M » distinctif. Avec le temps, cette affection peut entraîner une alopécie totale.

Chez les femmes : cette affection est connue sous le nom de calvitie féminine. Elle est plus ou moins grave et entraîne rarement une chute totale des tiges capillaires.

Cela dit, un amincissement des tiges capillaires sur l’ensemble de la peau du haut de la tête et un élargissement de la raie peut-être constaté chez la femme.

L’alopécie areata

la pelade est une cause fréquente de perte de cheveux

L’alopécie areata est une maladie auto-immune : votre système immunitaire attaque par erreur des parties saines de votre corps, principalement la racine de vos tiges capillaires.

Le symptôme principal de l’alopécie areata est assez facile à repérer : une chute de cheveux et de poils soudaine et inégale sur tout le corps, y compris le visage, les sourcils et les cils. Vous pouvez également avoir des ongles rouges et cassants.

En outre, le dégarnissement due à l’alopécie areata est généralement temporaire, et les racines des tiges capillaires peuvent toujours faire repousser de nouvelles tiges.

L’effluvium anagène

L’effluvium anagène est un dégarnissement brutal ou rapide, qui est généralement directement liée aux radiothérapies et aux chimiothérapies.

Il s’agit généralement d’un dégarnissement temporaire, et de ce fait, vous pourrez vous attendre à une repousse de vos tiges capillaires à la fin de votre traitement.

L’effluvium télogène

Un effluvium télogène est un trouble courant de la chute des cheveux, souvent déclenché par un immense stress émotionnel ou physique.

Les symptômes comprennent un dégarnissement, des démangeaisons au niveau de la peau du haut de la tête et une sensibilité accrue.

L’effluvium télogène peut également être déclenché par des changements hormonaux (hormones) dans l’organisme, notamment les maladies de la thyroïde, les pilules contraceptives, la grossesse et la ménopause.

Il peut également survenir à la suite d’une intervention chirurgicale, d’un accident ou d’une perte de poids importante. Dans la plupart des cas, le cheveu repoussera de lui-même au bout de plusieurs mois.

La tinea capitis

la teigne ou la teigne peuvent causer la perte de cheveux chez les enfants

La tinea capitis est une teigne de la peau du haut de la tête. Elle est causée par une infection fongique très contagieuse, qui peut facilement se transmettre à d’autres parties du corps.

Les symptômes comprennent de petites taches dégarnies circulaires qui deviennent irritantes et enflammées.

Un traitement précoce de la tinea capitis est essentiel, car l’inflammation peut provoquer des cicatrices et, par conséquent, un dégarnissement permanent.

La prescription d’un médicament antifongique est le meilleur moyen d’action.

L’alopécie de traction

Une pression trop forte exercée sur les tiges capillaires, suivi d’un déséchement de celles-ci, provoque une affection appelée alopécie de traction.

C’est un effet secondaire courant des coiffures serrées, telles que les tresses, les queues-de-cheval, les cornrows ou les chignons.

Vos tiges capillaires ne se rétabliront que si vous évitez de faire ce style de coiffure et si vous laissez vos tiges capillaires récupérer.

Les soins des cheveux

Des traitements capillaires spécifiques sont connus pour endommager la racine du cheveu à un degré tel qu’ils entraînent un dégarnissement permanent.

Les traitements chimiques, comme les permanentes, par exemple, altèrent la structure de la cellule, modifiant sa forme pour produire des tiges capillaires ondulées.

De même, la décoloration détruit les acides gras bénéfiques qui renforçaient autrefois les tiges capillaires.

Bien que ces soins soient plaisant, ils endommagent, tout deux, gravement la qualité du follicule. Au cours du temps, ces soins répétés peuvent entraîner une dégarnissement important, souvent permanent, car le follicule ne peut plus produire un nouveau cheveu.

Les infections du cuir chevelu

La peau du haut de la tête peut faire face à une infection, si des champignons ou des bactéries pénètrent dans l’organisme à travers une peau ou des racines endommagés. L’infection peut provoquer l’apparition de zones dégarnies.

Si vous êtes concerné par cela, traitez rapidement votre infection avec des antibiotiques oraux ou topiques.

Les médicaments

Le dégarnissement fait partie des effets secondaires de certains médicaments. Ainsi, leur prise peut limiter ou empêcher la production de nouvelles tiges capillaires.

Si vous suivez actuellement un traitement médicamenteux, examinez les conseils afin d’obtenir plus d’information.

Cela dit, n’arrêtez jamais de prendre vos médicaments avant d’avoir fait part de vos préoccupations à votre médecin.

Sinon, vous risquez de connaître de graves complications.

L’alopécie cicatricielle

l'alopécie cicatricielle est une cause de perte de cheveux permanente

Une alopécie cicatricielle se définit par des follicules pileux définitivement endommagés. Ils ne peuvent plus produire de nouvelles tiges capillaires et restent stériles.

Les causes de l’alopécie cicatricielle sont nombreuses, notamment les maladies inflammatoires ou auto-immunes graves.

L’une des affections les plus courantes liées à l’alopécie cicatricielle est l’alopécie cicatricielle centrale centrifuge (ACCC), qui touche principalement les femmes noires et se traduit par des rougeurs, une desquamation de la peau, des démangeaisons et des bosses autour de la zone de dégarnissement.

De quelle manière les médecins diagnostiquent-ils la perte de cheveux ?

Étant donné qu’il existe plusieurs causes potentielles à un dégarnissement, il est fortement recommandé de consulter votre médecin pour un constat formel.

Votre médecin effectuera quelques tests, notamment un examen de la peau du haut de votre tête. De plus, il vous posera des questions sur votre état de santé général et sur vos antécédents familiaux.

Il pourra également vous pratiquer une prise de sang, qu’il enverra dans un laboratoire afin d’approfondir le bilan.

Ce n’est qu’en trouvant la cause profonde de votre dégarnissement que votre médecin pourra vous recommander les traitements, médicaments, thérapies ou interventions chirurgicales les plus appropriés pour vous.

Quelles sont les options de traitement contre la perte de cheveux ?

Heureusement, il existe plusieurs traitements qui peuvent aider à atténuer et à corriger les symptômes du dégarnissement. Les voici :

Les médicaments

De nos jours, des médicaments en vente libre et sur ordonnance peuvent aider à lutter contre le dégarnissement. Les deux plus populaires sont sans doute le minoxidil et le finastéride.

Le minoxidil

Communément appelé Rogaine, le Minoxidil est un traitement en vente libre qui se présente sous plusieurs formes : mousse et liquide.

Il est sans doute l’un des plus populaires sur le marché. En outre, des études ont démontré qu’il peut être efficace pour plus de 60 % des femmes qui le prennent.

Pour obtenir les meilleurs résultats, appliquez le minoxidil quotidiennement sur votre chevelure. Une utilisation à long terme est recommandée, car vos résultats s’estomperont lorsque vous cesserez d’utiliser ce médicament.

De plus, comme tous les médicaments, le minoxidil s’accompagne de plusieurs effets secondaires potentiels, notamment la croissance de poils sur le visage, l’inflammation et l’acné.

Le finastéride

Le finastéride est un médicament délivré sur ordonnance qui est très efficace pour traiter le dégarnissement.

Communément connu sous le nom de Propecia ou Proscar, il s’agit du seul médicament contre le dégarnissement approuvé par le ministère de la santé de France et il se présente sous forme orale ou topique.

Le finastéride est très efficace pour traiter le dégarnissement chez les hommes de moins de 60 ans.

Malheureusement, il est inefficace pour les femmes et ne traite ni n’affecte en aucune façon la calvitie chez les femmes (féminine).

En outre, il produit plusieurs effets secondaires que vous devez connaître, notamment les dysfonctionnements érectiles, des douleurs aux testicules et une baisse de la libido.

En outre, le finastéride est une solution temporaire pour le dégarnissement. Si vous arrêtez de prendre le médicament, vos résultats s’estomperont.

Les procédures médicales

Malheureusement, dans certains cas, les médicaments ne suffiront pas à obtenir les résultats que vous espérez. Mais il existe des alternatives que vous devriez envisager.

Votre médecin peut vous recommander les procédures suivantes :

Le PRP

le traitement de perte de cheveux prp peut être efficace pour restaurer la densité

Le plasma riche en plaquettes (PRP) est un traitement innovant qui consiste à injecter de fortes concentrations des propres plaquettes des patients dans leurs zones dégarnies.

Ces plaquettes peuvent contribuer à accélérer la cicatrisation des plaies, à augmenter le flux sanguin dans la zone concernée et à favoriser la repousse des tiges capillaires.

Il faut cependant tenir compte du fait que les injections de PRP sont coûteuses, surtout si vous avez besoin de plusieurs séances de retouches.

Chaque séance peut vous coûter jusqu’à 500 €, ce qui en fait une option de traitement coûteuse.

La thérapie au laser à faible intensité (LLLT)

la thérapie au laser à faible intensité peut entraîner la repousse des cheveux

La thérapie au laser à faible intensité (LLLT) est une autre procédure efficace qui permet de ralentir la progression de la chute de cheveux et d’améliorer leur densité.

Elle y parvient en stimulant les cellules souches épidermiques autour de la peau du haut du crâne, ce qui les aide à se régénérer et à réduire l’inflammation cellulaire.

Cela dit, le LLLT n’est pas une solution permanente aux dégarnissement. Vous devrez suivre un traitement régulier pour maintenir les résultats.

Une fois que vous arrêterez, vos tiges capillaires reviendront lentement à leur état d’origine.

La greffe de cheveux

La transplantation capillaire est l’un des moyens les plus avancés et les plus efficaces de résoudre les problèmes de dégarnissement.

En une seule procédure simple, un chirurgien compétent prélève des greffons sains à l’arrière ou sur les côtés de la tête et les implante dans les zones dégarnies.

Le chirurgien placera ces greffons de manière stratégique pour aider à créer une ligne de frontale d’apparence naturelle.

Deux techniques principales sont utilisées pour une greffe de cheveux :

  • L’extraction d’unités folliculaires (FUE)
  • La transplantation d’unités folliculaires (FUT)
La procédure greffe de cheveux FUE

La méthode FUE : le chirurgien prélève individuellement des follicules pileux sur les zones donneuses et ensuite, il les implante directement dans les zones dégarnies.

C’est sans doute la méthode la plus populaire, car elle ne laisse aucune cicatrices visibles. En outre, elle fournit un rétablissement très rapide.

La méthode FUT : le chirurgien prélève une bande de chair dans la zone donneuse. Les follicules pileux sont ensuite prélevés de par cette bande.

Cette méthode laisse une cicatrice visible et permanente dans la zone donneuse. Elle nécessite un rétablissement beaucoup plus long que celui de la FUE.

En outre, ces 2 techniques se déroule sous anesthésie locale. Cela dit, une anesthésie générale est possible dans certaines cliniques.

Les traitements alternatifs

Les huiles essentielles

Il s’agit de composés concentrés provenant d’extraits qui sont censés transmettre à la fois l’arôme et les propriétés médicinales de la plante d’origine.

Des huiles essentielles comme la citronnelle, la lavande, le romarin et la menthe poivrée ont toutes été présentées comme pouvant favoriser la croissance des tiges capillaires.

L’utilisation des huiles essentielles est incroyablement simple :

  1. Phase 1 : appliquez quelques gouttes d’une huile essentielle avec une huile de support (par exemple, de l’huile de coco ou de jojoba) sur la peau du haut de votre tête.
  2. Phase 2 : laissez reposer le mélange pendant dix minutes avant de rincer soigneusement vos tiges capillaires et de les sécher en les tapotant avec une serviette.

En outre, pour plus de renseignement, vous pouvez consulter d’autres articles, de ce site, sur ce sujet.

Le massage du cuir chevelu

Les scientifiques pensent depuis longtemps que les thérapies physiques, comme les massages de la peau du haut de la tête, contribuent à améliorer la circulation sanguine dans le cuir chevelu, aidant ainsi les follicules pileux à recevoir toute la nourriture (acides aminés, etc) dont ils ont besoin.

Bien qu’il n’y ait pas encore de recherche définitive, de nombreux spécialistes des soins capillaires croient fermement qu’un massage du cuir chevelu peut améliorer la résistance, la texture, la densité des tiges capillaires et qu’il s’agit d’un moyen simple de se calmer et d’évacuer le stress accumulé.

Il est assez simple de se faire un massage du cuir chevelu :

  1. Phase 1 : du bout des doigts, exercez une légère pression sur votre cuir chevelu.
  2. Phase 2 : effectuez de petits mouvements circulaires pendant 4 à 5 minutes chaque jour.

Comment pouvez-vous prévenir une chute de cheveux ?

Certains choix de style de vie et de coiffure peuvent vous aider à protéger et à soigner vos tiges capillaires, tout en réduisant la quantité de celle-ci que vous risquez de perdre chaque jour. Il s’agit notamment de :

L’adoption d’un régime alimentaire plus sain et nutritif

Il peut-être utile d’améliorer votre régime alimentaire, si vous perdez vos tiges capillaires. Les vitamines et les minéraux sont essentiels à la santé de l’organisme, car ils permettent aux cellules de se développer, de se réparer et d’atteindre leur potentiel.

Si vous présentez une carence en un minéral ou une vitamine, l’une des conséquences peut être une accélération de votre chute de cheveux.

C’est pourquoi il vous est plus que conseillé, selon la saison, de consommer des aliments connus pour favoriser la croissance des tiges capillaires, notamment des antioxydants, comme les haricots, les fraises, les myrtilles, les épinards, le chou frisé et les légumineuses.

Ces aliments contribuent à créer des conditions de croissance idéales pour vos follicules pileux. Évitez autant que possible les aliments sucrés, l’alcool et les aliments contenant des conservateurs et des graisses transformées.

L’évitemment des coiffures qui tirent sur les cheveux

Le style de coiffure peut avoir un impact direct sur la résistance des tiges capillaires. Si vos cheveux sont vulnérables et délicats, vous devez éviter de faire des coiffures serrées, comme des tresses, des queues-de-cheval et des cornrows.

Ces coiffures peuvent tirer sur vos tiges capillaires avec une force énorme et, si vous les faites souvent, elles peuvent entraîner une affection connue sous le nom d’alopécie de traction.

En outre, si vous portez ce style de coiffures, essayez de garder vos cheveux aux naturels autant que possible et d’alterner entre les types de coiffures, surtout pour une femme, afin de donner à vos tiges capillaires une chance de récupérer.

L’évitemment des appareils chauffant

Une chaleur excessive peut nuire aux tiges capillaires, en les déshydratant et en les affaiblissant au point qu’elles tomberont plus tôt que prévu.

De ce fait, limitez votre utilisation de vos appareils chauffant, tels que le fer à friser, le lisseur, le peigne chauffant et le sèche-cheveux, afin de lutter contre ce problème.

Si vous avez besoin d’un appareil de coiffure chauffant, utilisez le réglage le plus bas possible et assurez-vous que vos tiges capillaires sont sèches avant de l’utiliser.

L’utilisation de produits de soins capillaires doux

Toute personne préoccupée par sa chute des cheveux doit limiter ou éviter entièrement les produits de soins capillaires qui contiennent des ingrédients chimiques puissants ou agressifs.

Cela s’applique particulièrement aux teintures capillaires, qui contiennent souvent du peroxyde susceptible d’augmenter le stress oxydatif sur le cheveu et d’entraîner une chute précoce.

De ce fait, remplacez vos produits de soins capillaires par des alternatives douces et favorables, comme le shampooing pour bébé, afin de pouvoir continuer à nettoyer vos cheveux sans irriter votre cuir chevelu.

FAQ

Pouvez-vous faire repousser vos cheveux perdus en raison de la génétique ?

Des recherches menées par la Harvard Medical School ont montré qu’il est impossible de faire repousser les tiges capillaires perdues à la suite d’une maladie héréditaire, comme la calvitie masculine. Une intervention précoce est fortement recommandée, car vous continuerez probablement à perdre vos tiges capillaires en vieillissant.

La perte de cheveux liée aux hormones peut-elle être inversée ? 

Dans la plupart des cas, le dégarnissement due à des déséquilibres hormonaux, par exemple la grossesse et la ménopause, est réversible. Pour cela, vos niveaux d’hormones doivent revenir à la normale.

Pouvez-vous prévenir une chute de cheveux génétique ?

Le phénomène de la chute de cheveux due à la génétique est l’une des affections les plus courantes dans le monde. Malheureusement, il n’existe actuellement aucun traitement pour cette maladie. Cela dit, vous pouvez essayer des thérapies pour réduire sa gravité.

Quel déséquilibre hormonal peut provoquer la chute des cheveux ?

La testostérone et les œstrogènes sont bien connus pour contribuer à la chute des cheveux. Mais les problèmes de thyroïde et le cortisol, hormone du stress, peuvent provoquer une chute précoce des cheveux et perturber le cycle naturel de croissance de ceux-ci. En régulant vos hormones, vos tiges capillaires repousseront et vous éviterez une nouvelle chute.

Quelle est la principale cause de la perte de cheveux ?

Les affections héréditaires, telles que l’alopécie androgénétique (calvitie masculine ou féminine), sont peut-être la cause la plus fréquente du dégarnissement.

Pourquoi perdez-vous soudainement autant de cheveux ?

Une perte de cheveux soudaine et inexpliquée peut résulter de plusieurs éléments, tels qu’une complication médicale sous-jacente, un déséquilibre hormonal, un stress trop important, une carence nutritionnelle, etc. Si vous remarquez que vos tiges capillaires tombent en plus grand nombre, il est peut-être temps de consulter votre médecin pour une prise en charge.

La perte de cheveux est-elle un symptôme du Covid ?

Comme le Covid-19 peut provoquer une forte fièvre, un stress excessif et de l’anxiété, il n’est pas surprenant qu’il puisse avoir un impact direct sur les tiges capillaires. Mais certains personnes, concernée par celui-ci, ont déclaré avoir subit une perte de cheveux par plaques après leur guérison. Heureusement, les tiges capillaires repoussent avec le temps.

La carence en vitamine peut-elle provoquer une chute de cheveux ?

Certaines vitamines sont des ingrédients clés pour des cheveux plus sains. La vitamine D, en particulier, est responsable de la stimulation folliculaire, et si vous en êtes privé, vos cheveux ne pousseront pas à leur potentiel et risqueront de tomber prématurément.

Le dernier examen a été effectué le 18 janvier 2023

HairPalace s’appuie sur des sources scientifiques, des articles évalués par des pairs, des publications d’associations médicales ainsi que sur des institutions universitaires et de recherche. En outre, nous suivons des directives de provenances strictes et évitons les sources tertiaires. Consultez notre politique éditoriale afin d’obtenir de plus amples informations sur la façon dont nous maintenons notre contenu à jour et exact.