1. Causes de la perte de cheveux
  2. Diagnostic
  3. Traitements disponibles
  4. Prévention
  5. Perspectives à long terme

La chute de cheveux est une condition qui touche une grande partie des gens pendant leur vie.

Selon la Société Française de Dermatologie (SFD), la perte de cheveux chez les hommes affecte environ la moitié des hommes de plus de 50 ans. En outre, une condition similaire touche les femmes sur un niveau d’environ 40% à l’âge de 70 ans et plus. Ces 2 types de chute de cheveux sont génétiques et peuvent conduire à une calvitie avancée.

Dans un cycle de croissance de cheveux sains, les nouveaux cheveux remplacent les cheveux qui sont tombés si efficacement qu’il est peu probable que vous remarquiez cette perte de cheveux. De plus, il est naturel de perdre 50 à 100 cheveux par jour, et bien que cela puisse paraître énorme, la tête humaine moyenne contient entre 90 000 et 150 000 cheveux.

En revanche, il peut arriver que la chute de vos cheveux soit plus conséquente que la repousse. De ce fait, si vous remarquez une accumulation de cheveux autour du drain de votre douche après avoir pratiqué votre shampoing ou si vous trouvez plus de mèches sur votre brosse, peigne, alors vous pourriez être affecté par une perte de cheveux anormale. Celle-ci peut-être permanente ou temporaire.

Mais quelles sont les causes de la perte de cheveux ? Et quels sont les traitements disponibles ?

Dans ce guide complet, vous allez découvrir tout ce que vous devez connaître et comprendre sur la perte de cheveux.

Quelles sont les causes possibles de la perte de cheveux ?

Dans le cas où vous penseriez que vous êtes affecté par une chute de cheveux anormale alors consultez un médecin ou un dermatologue. Celui-ci examinera votre cuir chevelu et discutera avec vous de vos antécédents médicaux afin de tenter d’identifier la raison de votre perte de cheveux, telle que les causes suivantes :

La perte de cheveux héréditaire

La cause la plus fréquente de calvitie est sans nul doute l’hérédité familiale. De ce fait, si des membres de votre famille, au sens large, sont atteints d’une calvitie alors il est plus que probable que vous finissiez vous aussi par en avoir une.

Des hormones sexuelles spécifiques, telles que la dihydrotestostérone (DHT), peuvent déclencher une perte de cheveux héréditaireà tout âge, même pendant la puberté. La maladie peut commencer à se manifester par un affaiblissement soudain du cycle de croissance des cheveux, les nouveaux cheveux se développant sur une plus longue durée.

En savoir plus

Les fluctuations hormonales

Les changements hormonaux sont souvent dus au fait :

  • D’être enceinte
  • De l’accouchement
  • De la ménopause
  • De l’arrêt de la pilule contraceptive

En savoir plus

Les conditions médicales et les médicaments

Des situations physiquement ou émotionnellement traumatisantes, des maladies ainsi qu’une intervention chirurgicale peuvent également déclencher une perte de cheveux menant à une calvitie. Cependant, cette calvitie sera temporaire et ne demandera aucun traitement.

Les conditions médicales suivantes peuvent déclencher la perte de cheveux :

  • La pelade ( le système immunitaire du corps se met à attaquer tout follicule).
  • La teigne et les autres infections du cuir chevelu.
  • La maladie thyroïdienne.
  • Le lichen plan pilaire, le lupus érythémateux discoïde et d’autres affections causant des cicatrices.
  • La trichotillomanie, également connue sous le nom de trouble de l’arrachage des cheveux.
alopecia areata

Les médicaments peuvent également être responsables de la perte de cheveux, en particulier ceux qui traitent :

  • L’hypertension artérielle
  • La dépression
  • L’arthrite
  • Les problèmes cardiaques
  • Les cancers

En savoir plus

Les causes de choc et le style de vie

L’augmentation de votre perte de cheveux peut-être due à un choc émotionnel ou physique que vous avez subi, tels que :

  • La mort subite d’un être cher
  • Une fièvre extrêmement élevée
  • Une perte de poids drastique

En outre, d’autres causes peuvent provoquer l’augmentation de la perte de cheveux, comme des coiffures trop serrées qui provoquent une pression intense sur les follicules (traction) ou une alimentation carencée en nutriments essentiels comme le fer et les protéines.

En savoir plus

Comment les experts diagnostiquent-ils la perte de cheveux ?

Lors de votre consultation chez un médecin ou un dermatologue, celui-ci diagnostiquera votre perte de cheveux et discutera avec vous de votre état de santé. En outre, si votre perte de cheveux est excessive sans aucune raison évidente comme la calvitie par traction, vous pouvez avoir un problème sous-jacent qui doit être résolu.

Dans ce cas, votre médecin ou dermatologue pourra vous recommander de changer votre alimentation ou il vous prescrira un autre médicament, si vous prenez déjà un médicament, bien évidemment. Le dermatologue pourra effectuer une biopsie pour prélever un échantillon de votre tissu cutané s’il croit que votre perte de cheveux est liée à une maladie auto-immune.

Toutefois, même les spécialistes les plus compétents peuvent mettre beaucoup de temps avant de pouvoir identifier la cause de votre perte de cheveux.

Qu'est-ce que la trichologie

Comment pouvez-vous soigner votre perte de cheveux ?

Différents traitements contre la chute de cheveux sont disponibles :

Les médicaments

Les médicaments sont généralement la première étape du traitement contre la perte de cheveux, avec des options en vente libre, notamment les traitements topiques s’appliquant directement sur la peau. Le minoxidil disponible sous le nom de marque Rogaine est sans conteste le plus courant. En revanche, si vous choisissez celui-ci, vous devrez l’utiliser de manière régulière pour pouvoir obtenir et maintenir une nouvelle croissance de cheveux.

Le minoxidil peut-être combiné avec d’autres médicaments. En revanche, celui-ci peut déclencher des effets secondaires, tels qu’une irritation de la peau.

En ce qui concerne les médicaments sur ordonnance, le finastéride s’impose de lui-même dû au fait qu’il peut entraîner une augmentation de la croissance des cheveux et restaurer les cheveux perdus. En outre, celui-ci est très populaire auprès des hommes atteints d’une perte de cheveux anormale. Cependant, le finastéride n’est pas exempt d’effets secondaires, ceux-ci se caractérisent par une potentielle affectation de la libido et de la fonction sexuelle. De plus, une étude de recherche est en cours au sujet du lien possible entre le finastéride et le cancer de la prostate.

Vous pourriez également opter pour la prednisone ou un autre corticostéroïde, car ceux-ci sont conçus dans l’optique de reproduire les hormones créées par les glandes surrénales. Ceux-ci sont notamment très efficaces, si vous êtes atteint par la pelade, en raison de la suppression du système immunitaire ainsi que de la diminution de l’inflammation qu’ils fournissent.

En revanche, il est essentiel que vous restiez vigilant lors de la prise de corticostéroïdes pour votre perte de cheveux, car ceux-ci peuvent conduire à :

  • Une rétention d’eau
  • Une augmentation de la pression artérielle
  • Une augmentation de la glycémie
  • La cataracte

Selon certaines sources, les corticostéroïdes pourraient augmenter votre risque de :

  • Perte de calcium dans vos os
  • Infections
  • Maux de gorge
  • Ecchymoses en raison de l’amincissement de votre peau

Les interventions chirurgicales

Vous pouvez ne pas être en accord avec la prise de médicaments ou ceux-ci peuvent être inefficaces sur vous, pas de panique, diverses interventions chirurgicales sont à votre disposition pour lutter contre votre perte de cheveux.

Les greffes de cheveux

La mise en pratique de la greffe de cheveux se fait en extrayant les follicules sains de la zone occipitale et temporale du cuir chevelu. Suivant cela, le chirurgien les réimplante dans les zones dégarnies ou chauves afin de stimuler une nouvelle croissance. D’ailleurs, la greffe de cheveux est de plus en plus populaire. De plus, si vous êtes atteint d’une perte de cheveux avancée, vous aurez peut-être besoin de plusieurs greffes de cheveux.

Cependant, la FUE (extraction d’unités folliculaires) est la technique de greffe de cheveux la plus en vogue parmi les autres techniques due au fait qu’elle ne laisse aucune cicatrice.

La méthode de restauration capillaire FUE

Les réductions de tonsures

La technique de la réduction de tonsure classique consiste à réduire la zone de calvitie en découpant une partie de celle-ci puis en la refermant immédiatement en étirant la peau environnante. Une autre technique de réduction de tonsure, le lifting du cuir chevelu (pour tonsure large), se pratique en réduisant la tonsure avec 1 ou 2 lambeaux destinés à couvrir la région frontale.

Une dernière option est à votre disposition, c’est la technique de l’expansion cutanée. Celle-ci se pratique avec un expandeur gonflable positionné sous le cuir chevelu près de la zone concernée par la perte de cheveux puis de l’eau est injectée dans l’expandeur, ce qui permet d’étirer le cuir chevelu et dans le même temps, de favoriser une nouvelle croissance de cellules cutanées.

Une fois cela fait, le chirurgien retire l’expandeur et le cuir chevelu nouvellement formé permet de recouvrir la zone concernée par la perte de cheveux. Cette technique nécessite 2 interventions chirurgicales.

La greffe de cheveux comporte des risques, comme toute autre forme de chirurgie. Les risques potentiels comprennent :

Dans le cas où l’intervention chirurgicale ne répondrait pas à votre attente initiale alors une nouvelle intervention chirurgicale pourrait être nécessaire afin que vous soyez satisfait.

Comment pouvez-vous lutter contre votre perte de cheveux ?

Vous pouvez empêcher la perte de cheveux de diverses manières.

Évitez les coiffures serrées (tresses, queues-de-cheval), car celles-ci exercent une pression excessive sur les cheveux et les follicules. Elles peuvent causer des dommages permanents. En outre, évitez également de tirer ou d’enrouler vos cheveux de manière excessive.

Une autre mesure préventive contre la perte de cheveux consiste à vous laver les cheveux avec un shampoing doux formulé pour les bébés. Cela pourrait faire la différence, si habituellement, vous utilisez un shampoing contenant des produits chimiques agressifs.

En outre, un lavage de cheveux régulier et un séchage de ceux-ci, en les frottant vigoureusement avec une serviette,sont nullement conseillés. Pour garder vos cheveux en bonne santé, lavez-les 1 à 2 fois par semaine et sèchez-les en les tapotant avec une serviette.

shampooing

Réduisez votre utilisation d’appareils chauffants comme le sèche-cheveux ou le fer à lisser ou si vous ne pouvez pas réduire cela alors mettez ses appareils sur les réglages les plus bas. Vous pourriez également vous apercevoir de l’amélioration de la santé de vos cheveux en minimisant ou éliminant les produits de coloration, les décolorants ainsi que les traitements de remodelage tel que la permanente.

N’oubliez pas, que prendre soin de vos cheveux est la meilleure initiative que vous pourriez prendre afin d’éviter une perte de cheveux.

Les pertes de cheveux : sont-elles toutes soignables ?

Dans le domaine des mesures préventives et traitements contre la perte de cheveux, certains d’entre eux sont plus efficaces que d’autres. Les médicaments, chez certains patients, peuvent stimuler une nouvelle croissance de cheveux. Le fer et les protéines dans un plus grand apport pourraient empêcher la perte de cheveux de progresser ou pas.

En revanche, les dernières techniques de greffes de cheveux peuvent obtenir des résultats incroyables, notamment la technique de la FUE2 qui a des taux de réussite de 90 à 95%. De plus, celle-ci fournit une repousse de cheveux en 12 à 18 mois suivant le traitement. Cette technique dépasse toute attente vu l’efficacité dont elle fait preuve.

FAQ

Est-ce normal de perdre des cheveux au lavage ?

La chute des cheveux est naturelle mais peut aussi devenir inquiétante. Habituellement la chute de cheveux est entre 50 à 100 cheveux par jour sans s’en rendre compte. La chute des cheveux peut-être plus importante encore lorsqu’on se les lave.

Quelle quantité de cheveux perd-on chaque jour ?

La chute de cheveux est naturelle et normale : on perd en moyenne entre 50 et 100 cheveux quotidiennement. Le rythme de la chute des cheveux est plus important au début de l’automne et parfois au début du printemps (environ 100 cheveux perdus par jour).

Quelles sont les causes de la chute des cheveux ?

La chute de cheveux peut être due à une maladie héréditaire, à des problèmes médicaux, à des fluctuations hormonales ou au processus naturel de vieillissement. Cependant, la cause la plus fréquente est la perte de cheveux héréditaire combinée au vieillissement.

Comment puis-je arrêter la chute de mes cheveux ?

Pour arrêter votre chute de cheveux utilisez moins souvent les outils chauffants. Lavez vos cheveux avec un shampooing doux formulé pour votre type de cheveux. Évitez de décolorer ou de traiter chimiquement vos cheveux. Envisagez la luminothérapie de faible intensité.