1. Qu’est-ce que la pelade ?
  2. Quels sont les traitements médicaux disponibles ?
  3. Quels sont les traitements naturels et alternatifs disponibles ?
  4. Quelles sont les causes de la pelade ?
  5. Quels sont les symptômes de la pelade?
  6. Combien de types de pelade existe-t-il ?
  7. Comment vivre avec à la pelade ?
  8. Comment est-elle diagnostiquée ?
  9. Comment l’alimentation affecte-t-elle la pelade ?
  10. Comment l’éviter ?

La pelade (alopécie areata) affecte entre 60 000 et 120 000 personnes en France, selon le Protocole National de Diagnostic et de Soins (PNDS).

Cette maladie provoque une perte de cheveux et de poils, de ce fait, vivre avec cette affection peut-être très difficile. Cependant, des traitements sont disponibles.

Comment savoir si vous êtes atteint d’une pelade et que pouvez-vous faire pour la minimiser ?

Dans ce guide complet sur la pelade, vous allez découvrir les réponses à ces questions et tout ce qui se rapporte à celle-ci.

Qu’est-ce que la pelade ?

La pelade se produit lorsque le système immunitaire identifie à tort les follicules pileux comme une menace et les attaques.

Cette affection provoque une perte de cheveux inégale et imperceptible vis-à-vis des autres personnes.

En revanche, cette perte de cheveux par plaques isolées peut se rejoindre avec le temps et rendre la perte de cheveux plus visible.

En outre, cette maladie commence généralement par la perte de cheveux, qui peut-être soudaine.

Ceci dit, dans certains cas, la pelade peut débuter par une perte de poils, telles que les sourcils, les cils, etc. Parfois, cette affection peut sembler s’arrêter, mais celle-ci peut revenir après un certain nombre d’années.

La pelade peut évoluer en pelade universelle, c’est-à-dire, une perte complète de poils et de cheveux. De plus, cette affection peut empêcher les cheveux de repousser.

En conséquence, la gravité de la perte de cheveux et de l’arrêt de la repousse de ceux-ci diffère d’une personne à l’autre.

De nos jours, il n’existe aucun remède contre la pelade, mais certains traitements peuvent encourager la repousse des cheveux affectés ainsi que prévenir la perte récurrente à l’avenir.

D’autres solutions, vous permettent de couvrir simplement votre perte de cheveux au lieu de l’arrêter.

pelade

Quels sont les traitements médicaux disponibles?

Divers traitements peuvent vous aider à ralentir votre perte de cheveux ou à stimuler leur repousse.

Toutefois, il peut-être difficile de prévoir comment la pelade évoluera ou réagira au traitement, vous devrez donc peut-être expérimenter plusieurs traitements avant de trouver celui qui est le plus adéquat pour vous.

En outre, la perte de cheveux peut s’aggraver chez certaines personnes, même pendant le traitement.

4 types de traitements médicaux sont disponibles :

Les traitements topiques

Les agents topiques appliqués directement sur le cuir chevelu peuvent stimuler la croissance des cheveux. Vous pouvez acheter ces traitements en vente libre ou sur ordonnance de votre médecin.

  • Le minoxidil (de la marque Rogaine) : celui-ci est un traitement en vente libre qui s’applique sur le cuir chevelu, la barbe et les sourcils si nécessaire. Généralement, le minoxidil doit être appliqué 2 fois par jour. Ceci dit, vu que celui-ci est un traitement à long terme, il se peut que vous deviez attendre des années pour que les résultats fassent leur apparition. En outre, le minoxidil est généralement considéré comme sûr, mais pour éviter tout désagrément, consultez votre médecin avant de l’essayer. Toutefois, les résultats d’une étude de recherche suggèrent que celui-ci est moins efficace pour les personnes souffrant d’une perte de cheveux avancée dû à la pelade.
  • Les corticostéroïdes : les crèmes, les lotions et tout autres types de produits contenant des corticostéroïdes peuvent lutter contre la perte de cheveux en réduisant l’inflammation folliculaire.
  • L’immunothérapie topique : cette approche consiste à appliquer de la diphénylcyclopropénone ou d’autres produits chimiques sur la peau afin de déclencher une réaction allergique. L’éruption qui en résulte peut déclencher une nouvelle croissance, mais pour obtenir ce résultat, il vous faudra attendre environ 6 mois.
  • Le dithranol : celui-ci est disponible sous forme de crème, de pommade ou de pâte dosée de 0,1% à 2%.

Les traitements oraux

médicament contre la chute des cheveux

Les comprimés de cortisone sont un type de traitement oral qui peut-être utilisé pour traiter la pelade et l’alopécie avancée.

Toutefois, les comprimés de cortisone peuvent entraîner des effets secondaires. De ce fait, il est préférable de parler à votre médecin avant d’essayer cette option.

En outre, vous pouvez discuter avec votre médecin des immunosuppresseurs oraux, tels que la ciclosporine ou le méthotrexate.

Ceux-ci bloquent les réponses du système immunitaire. Ceci dit, l’utilisation à long terme de ceux-ci n’est pas recommandée en raison des effets secondaires que ces immunosuppresseurs oraux peuvent engendrer (lésions rénales, pression artérielle élevée).

La puvathérapie

La puvathérapie est un traitement consistant en l’irradiation du corps par des rayons ultraviolets A (UVA) après la prise d’un médicament photosensibilisant (le méthoxsalène ou méladinine, de la famille des psoralènes).

Les injections de stéroïdes

L’injection de stéroïdes dans les zones touchées par une légère pelade peut favoriser la repousse des cheveux.

Son mode d’application implique que cette injection doit être faite 1 fois par mois ou tous les 2 mois afin de prolonger cette repousse de cheveux. Cependant, les injections de stéroïdes n’empêcheront pas la perte de cheveux.

Quels sont les traitements naturels et alternatifs disponibles?

Dans le cas où vous ne seriez pas un adepte des traitements médicaux ou si ceux-ci ne fonctionnent pas pour vous, alors vous pouvez essayer une option naturelle ou alternative. Voici ces options : 

  • L’acupuncture
  • Le microneedling
  • L’aromathérapie
  • Les huiles pour la pousse de cheveux (exemple : la menthe poivrée, la lavande)
  • L’huile de noix de coco, l’huile d’olive ou d’autres huiles
  • La thérapie laser de faible niveau (LLLT)
  • Les probiotiques
  • Un régime restrictif appelé « le protocole AIP », comprenant beaucoup de légumes et de viandes
  • Le massage du cuir chevelu
  • L’application de jus d’oignon sur le cuir chevelu (une étude de recherche à démontré que cela peut-être efficace)
  • Les minéraux et les vitamines pour les cheveux (zinc)
  • Les suppléments à base de plantes (exemple : le ginseng, chou palmiste nain)
  • Les boissons et les agents topiques contenant de l’aloe vera

La majorité des thérapies alternatives n’ont pas encore été testées dans le cadre d’essais cliniques.

En conséquence, leur efficacité dans le traitement de la perte de cheveux n’a toujours pas été démontrée.

De plus, pour une sécurité accrue, achetez uniquement des produits provenant de l’Union européenne, car ceux-ci subissent des contrôles drastiques en ce qui concerne l’énumération des ingrédients sur les emballageset leur véracité. 

En outre, en France, les Agences régionales de santésuivent de très près tout ce qui concerne les suppléments alimentaires.

De toute façon, avant toute prise de produits, de compléments alimentaires, il vous est plus que conseillé de consulter votre médecin afin d’éviter tout problème.

Les traitements agissent de manière différente selon les personnes.

De ce fait, certaines personnes n’obtiendront aucun résultat, alors que d’autres personnes verront leurs cheveux repousser naturellement.

Ceci dit, toute repousse qui se produit ne peut-être que temporaire.

Quelles sont les causes de la pelade ?

En tant que maladie auto-immune, la pelade oblige le système immunitaire à combattre les follicules pileux, car il les identifie à tort comme des substances étrangères, telles qu’une bactérie ou un virus.

Les follicules du cuir chevelu se développent selon un cycle de 4 étapes.

Par conséquent, lorsque la pelade prend acte, les follicules rétréciront jusqu’à qu’ils cessent complètement de donner naissance à de nouveaux cheveux. Bien évidemment, cela conduit à une perte de cheveux inégale.

Les chercheurs ne comprennent toujours pas la cause exacte de la pelade.

En revanche, cela est confirmé, qu’elle a une grande tendance à affecter les personnes ayant des antécédents familiaux de cette affection ou d’autres maladies auto-immunes, telles que la polyarthrite rhumatoïde.

De ce fait, les scientifiques qui confirment cela, pensent également, que des facteurs environnementaux peuvent encourager cette affection à prendre effet.

Quels sont les symptômes de la pelade ?

l'alopécie areata entraîne la chute des cheveux par plaques

La perte de poils, de cheveux est le principal symptôme de cette affection.

Elle se produit généralement par plaques sur le cuir chevelu et ne fait, en général, pas plus de quelques centimètres.

Cependant, celle-ci peut affecter la barbe, les cils, les sourcils et d’autres zones également.

En outre, vous pouvez commencer à découvrir plus de cheveux que d’habitude sur votre oreiller lorsque vous vous réveillez le matin ou sur le drain, en prenant votre douche, avant de repérer les plaques dégarnies sur votre cuir chevelu.

De plus, quelqu’un d’autre pourrait les remarquer en premier si elles se trouvent sur la zone occipitale de votre tête. Ceci dit, la pelade n’est pas diagnostiquée uniquement sur la perte de cheveux ou de poils, car diverses affections peuvent également la déclencher.

D’autres types de pelade peuvent entraîner une perte de cheveux plus avancée, notamment la pelade décalvante totale (affecte l’ensemble du cuir chevelu) et la pelade universelle (affecte l’ensemble du corps). 

Les chercheurs et les médecins pensent que la perte de cheveux due à la pelade peut-être spontanée et qu’il est impossible de la prévoir, car les cheveux peuvent repousser, mais retomber sans avertissement.

De quelle manière la pelade affecte-t-elle les hommes?

Lorsque les hommes développent une pelade, il est plus que probable que d’autres membres de leur famille aient déjà été touchés par cette affection.

Celle-ci est également susceptible de provoquer une perte de poils, de cheveux plus extrêmes chez les hommes que chez les femmes, car les hommes peuvent perdre leurs poils de barbe, leurs cheveux ainsi que leurs poils de dos et de poitrine.

La pelade est différente de la calvitie masculine en raison de la perte de poils et de cheveux par plaques qu’elle implique.

De quelle manière la pelade affecte-t-elle les femmes?

Les femmes sont plus susceptibles d’être affectées par la pelade que les hommes, bien que les scientifiques ne connaissent pas encore le pourquoi de cela.

Celle-ci peut affecter leur cuir chevelu, leurs cils ainsi que leurs sourcils.

La pelade est limitée à de petites zones du cuir chevelu contrairement à la calvitie féminine et peut survenir en même temps.

Des plaques de dégarnissement ou chauves peuvent se développer, se rejoindre et créer une perte de cheveux plus sévère.

De quelle manière la pelade affecte-t-elle les enfants?

La pelade peut affecter aussi bien les enfants que les adultes. Généralement, les personnes commencent à développer cette affection avant l’âge de 30 ans.

Toutefois, bien que la pelade soit hérité de la famille d’une manière ou d’une autre, le parent, concerné par cette hérédité, ne la transmettra pas forcément à son enfant.

En outre, les enfants peuvent développer cette affection même si leurs parents n’ont jamais été affectés par celle-ci.

En plus de la perte de cheveux, celle-ci peut déclencher également des changements d’apparences au niveau des ongles chez les enfants, tels que des dépressions punctiformes régulières des ongles, une onychorrhexie sévère (fragilité avec rupture des ongles).

En outre, ces changements d’apparences peuvent aussi affecter les adultes atteints de la pelade, bien que cela soit plusfréquent chez les enfants.

De plus, les problèmes émotionnels, concernant les enfants de 5 ans, dus à cette affection sont pratiquement inexistants, selon l’Association alopecia areata.

En revanche, les enfants plus âgés peuvent trouver leur perte de cheveux plus difficile à accepter, car ils sont plus conscients de paraître différents des autres enfants de leur âge.

De ce fait, il est préférable, si vous avez un enfant de plus de 5 ans atteint par cette affection, de consulter un pédiatre afin d’éviter que votre enfant éprouve des difficultés émotionnelles.

Combien de types de pelade existe-t-il ?

Cette affection existe sous plusieurs formes.

Chacune est identifiée par la gravité de la perte de cheveux, de poils et des symptômes supplémentaires.

En outre, le traitement et le pronostic, pour chaque type de pelade, peuvent différer.

La pelade

La principale caractéristique de cette affection est le développement d’au moins une zone de perte de cheveux ou de poils, généralement pas plus grosse qu’une pièce de monnaie, sur le cuir chevelu ou sur d’autres parties du corps.

Cependant, celle-ci peut s’étendre et devenir un autre type de pelade : la pelade décalvante totale ou la pelade universelle.

La pelade décalvante totale

Cette affection provoque une perte de cheveux complète.

La pelade universelle

Celle-ci déclenche une perte de cheveux, de poils sur la totalité du corps (poils pubiens inclus)

La pelade diffuse

Ce type de pelade ressemble à la calvitie masculine et féminine. Cette affection entraîne une perte de cheveux sur une grande partie du cuir chevelu.

La pelade ophiasique

Les personnes atteintes de pelade ophiasique subissent une perte de cheveux sur l’arrière et les côtés du cuir chevelu.

Quel est le pronostic pour une pelade ?

L’évolution naturelle de la pelade est imprévisible.

De ce fait, certaines personnes ne vivent qu’un seul épisode de perte de cheveux durant leur vie, tandis que d’autres ont de multiples récurrences.

La récupération peut également être différente. Certaines personnes arriveront à faire repousser tous leurs cheveux, alors que d’autres non.

En outre, les facteurs suivants indiquent généralement qu’une personne est plus susceptible d’éprouver d’autres problèmes avec cette affection : 

  • Développer une pelade à un jeune âge
  • Avoir des antécédents familiaux de maladie
  • Perdre des quantités importantes de cheveux
  • Être affecté par d’autres maladies auto-immunes
  • Avoir des ongles d’une apparence différente

Comment les personnes vivent-elles avec la pelade ?

La pelade peut-être très difficile à vivre, en particulier dans ses formes les plus extrêmes.

Les personnes qui perdent tous leurs cheveux et poils peuvent devenir frustrées et perdre confiance en leur apparence.

Cependant, si vous êtes dans ce cas, vous devez vous rappeler que vous n’êtes pas la seule personne affectée et qu’il existe des moyens de faire face à cette affection.

Par exemple, vous pouvez porter une perruque, c’est une solution simple et efficace pour cacher votre perte de cheveux.

Vous pouvez également expérimenter les pochoirs à sourcils ainsi que les faux cils, si vous avez perdu tous les poils de votre visage. En outre,si vous voulez obtenir plus de connaissances sur ces solutions, alors dirigez-vous vers YouTube.

Si vous êtes actif en raison de la pratique d’un sport ou d’un emploi demandant une certaine capacité physique, alors vous pouvez utiliser une perruque à coller ou une perruque sous vide, si vous faites de la natation, car celle-ci de par sa conception empêche toute perte de cheveux dans l’eau.

En revanche, la perruque sous vide est très coûteuse et ne conviendra donc pas à tout le monde.

En ce qui concerne le dégarnissement des sourcils, le microblading s’impose de lui-même. Avec cette méthode, les sourcils sont dessinés manuellement, poil par poil, avec un stylo, des micro-aiguilles qui forme une lame et de la pigmentation.

Ce dessinement des sourcils peut durer environ 3 ans. D’autre part, les faux cils, si vous avez perdu les vôtres, sont très appropriés pour cela, surtout ceux munis d’une bande adhésive invisible.

Comment un médecin diagnostique-t-il la pelade ?

examen du cuir chevelu avant traitement antichute

Votre médecin devrait être en mesure de diagnostiquer la pelade après avoir examiné votre cuir chevelu, votre perte de cheveux ainsi que plusieurs échantillons de vos cheveux.

Celui-ci peut également prélever un échantillon de votre cuir chevelu afin d’éliminer d’autres affections potentielles, telles qu’une infection fongique, etc.

En outre, l’analyse de cet échantillon l’aidera à déterminer la cause de votre perte de cheveux.

Cependant, votre médecin peut également avoir besoin de vous faire un test sanguin si celui-ci pense que vous êtes affecté par une maladie auto-immune.

Le type de test sanguin qu’il pratiquera dépendra de l’affection suspectée, mais votre médecin vérifiera également s’il n’y a pas d’autres signes inhabituels au niveau de vos anticorps.

De plus, si des auto-anticorps sont présents dans votre échantillon de sang, cela indique généralement une maladie auto-immune.

Les tests sanguins, dans leur différence, peuvent aider à identifier des anormalités et des affections potentielles pouvant causer une perte de cheveux, telles que :

  • des auto-anticorps
  • Un taux de fer anormal
  • Un dérèglement des hormones thyroïdiennes
  • Un dérèglement des Hormones folliculostimulante et lutéinisante
  • Un taux de testostérone biodisponible anormal
  • Un tauxde protéine C-réactive (CRP) bas ou élevé
  • une vitesse de sédimentation des érythrocytes (globules rouges) élevée

En outre, votre médecin doit vous expliquer pour quelle raison il effectue ces tests et ce qu’il recherche.

Comment votre alimentation affecte-t-elle la pelade ?

Certains aliments et boissons peuvent exacerber l’irritation et l’inflammation à l’intérieur de votre corps, tels que les aliments sucrés, les collations transformées ainsi que les boissons alcoolisées.

Un régime anti-inflammatoire peut vous aider, si vous êtes atteint d’une maladie auto-immune, en réduisant la réponse auto-immune de votre corps.

De ce fait, vous pourrez amoindrir votre perte de cheveux.

Dans un régime anti-inflammatoire, les légumes et les fruits servent de base. Les aliments de base communs incluent le brocoli, les viandes maigres, les noix, les myrtilles et les graines.

En outre, passer de votre régime alimentaire habituel à un régime anti-inflammatoire peut vous prendre un certain temps et vous pouvez également trouver cela difficile.

Mais cela peut valoir la peine, car celui-ci atténuera votre perte de cheveux ou l’empêchera de revenir.

De plus, adopter une alimentation plus équilibrée de par ce régime peut vous apporter d’autres bénéfices au niveau de votre santé, par exemple, le fait que vous mangiez plus de vitamines, de minéraux et d’autres nutriments, fournira à votre corps tout ce dont il a besoin pour fonctionner de la meilleure façon.

Que pouvez-vous faire pour prévenir ou faire face à la pelade ?

Étant donné que la cause exacte de la pelade est encore inconnue à ce jour, la prévention de cette affection peut-être difficile, voire impossible.

De nombreux facteurs peuvent entraîner une pelade, notamment les maladies auto-immunes, les problèmes de peau et bien évidemment, les antécédents familiaux de cette affection.

Cependant, même si vous présentez l’un de ces facteurs,vous ne serez pas forcément affecté d’une pelade. Cette imprévisibilité rend cette affection difficile à comprendre et à prévenir.

Si vous avez subi une perte de cheveux et que vous souhaitez restaurer la croissance de ceux-ci dans vos zones concernées, la greffe de cheveux peut-être la solution idéale.

En outre, la dernière technique d’extraction d’unités folliculaires (FUE), (FUE2) peut restaurer vos cheveux avec des résultats naturels et durables.

De plus, vous devez impérativement consulter un spécialiste de ce domaine afin de déterminer si vous êtes une personne adéquate pour la procédure ainsi que pour discuter des résultats que vous pourrez obtenir.

FAQ

Que faut-il éviter dans l’alopécie areata ?

Les personnes atteintes de la maladie inflammatoire qu’est l’alopécie areata peuvent essayer le régime d’élimination du protocole auto-immun. Cela implique d’éviter les produits laitiers, le café, l’alcool, le sucre, les additifs alimentaires etc. Vous réintégrerez progressivement ces aliments éliminés dans votre alimentation, un par un, afin de déterminer lesquels provoquent la réaction.

Qu’est-ce qui déclenche l’alopécie areata ?

En tant que maladie auto-immune, la pelade se produit lorsque le système immunitaire attaque les follicules pileux après les avoir identifiés à tort comme des envahisseurs, ce qui déclenche la chute des cheveux.

À quelle vitesse l’alopécie areata se propage-t-elle ?

Les personnes atteintes d’alopécie areata développent généralement des plaques circulaires de perte totale de cheveux sur le cuir chevelu. Ce processus prend quelques semaines, mais la repousse devrait se produire en quelques mois.

Qui est le plus touché par l’alopécie areata ?

La pelade provoque une perte de cheveux aussi bien chez les hommes que chez les femmes. Cette maladie peut toucher des personnes de tous âges, bien qu’elle commence généralement à se manifester dans l’enfance. Environ 15 personnes sur 10 000 sont atteintes d’alopécie areata.