Le stress émotionnel, à différencier du stress physique, peut avoir de multiples effets sur l’organisme, à la fois internes et externes.

L’un de ces effets est la perte de cheveux.

Le stress peut-il provoquer la perte de cheveux et est ce qu’ils vont repousser ?

Le stress est connu pour provoquer la chute des cheveux.

Elle ne sera cependant pas permanente et les cheveux repousseront environ 6 mois après la disparition du stress.

Il faut bien différencier le stress physique et le stress émotionnel, car même si les deux peuvent provoquer la perte de cheveux, les causes du stress physique sont souvent plus rapides à traiter que les causes du stress émotionnel.

Le stress physique peut par exemple être causé par une maladie grave, un accouchement ou un changement extrême dans l’alimentation.

En savoir plus le stress physique

Le stress émotionnel entraîne-t-il la perte des cheveux ?

Le stress émotionnel peut être provoqué par exemple par la perte d’un être cher, la pression professionnelle, les difficultés financières ou encore les problèmes parentaux.

Il peut avoir comme effet la chute des cheveux car les changements d’humeur déclenchent des déséquilibres hormonauxqui entraînent une perte souvent par l’intermédiaire d’un effluve télogène.

Pendant les périodes de stress émotionnel extrême, l’effluve télogène peut faire tomber les cheveux.

Il est le type le plus courant de perte de cheveux provoquée par le stress.Le résultat n’est pas permanent,les cheveux repousseront généralement en 2 ou 3 mois.

En savoir plus sur l’effluve télogène

 

Le stress émotionnel peut également déclencher un type d’alopécie, appelé alopécie areata.

Celle-ci se caractérise par l’apparition soudaine de plaques chauves sur le cuir chevelu, qui peuvent s’étendre et aller jusqu’à couvrir toute la tête.

Une nouvelle fois la perte de cheveux causée par l’alopécie areata n’est pas permanente, mais un traitement est parfois nécessaire.

En savoir plus sur l’alopécie areata

Le stress augmente-t-il la DHT ?

Le stress provoque effectivement la chute des cheveux, mais les recherches ne démontrent pas qu’il augmente directement les niveaux de DHT.

Il affecte les cheveux par d’autres mécanismes – comme par exemple en incitant votre corps à conserver les nutriments pour les fonctions essentielles, ou en poussant les cheveux dans la phase de repos trop rapidement.

Dans une étude, des recrues de l’armée ont été privées de sommeil, ce qui a augmenté leur niveau de stress physique et émotionnel.

Leurs niveaux d’hormones ont été surveillés. Alors que leur niveau de testostérone avait baissé, leur niveau de SHBG (dont la DHT fait partie) est resté constant.

Unepeine de cœur peut-elle entraîner la chute des cheveux ?

La peine de coeur est la cause la plus fréquente de perte de cheveux due à un traumatisme.

Elle peut durer aussi longtemps que dure la peine de cœur, en rajoutant 7 à 8 mois supplémentaires pour que les cheveux repoussent correctement.

Le stress émotionnel provoqué par le chagrin d’amour fait passer trop rapidement les follicules pileux en phase de repos, ce qui les empêche de repousser convenablement.

Les cheveux passent ensuite en phase de mue et recommencent à pousser.

Cependant, si le traumatisme émotionnel n’est pas traité, le cycle recommence avant que les cheveux n’aient fini leur phase de croissance.

Il faudra donc résoudre le stress pour que tout reprenne normalement.

Le stress post-traumatique peut-il faire tomber les cheveux ?

Les personnes souffrant de SSPT constatent souvent que leurs hormones de stress ne reviennent jamais à des niveaux normaux.

De ce fait leur corps choisit de conserver l’énergie et les nutriments pour les fonctions essentielles de l’organisme plutôt que pour les cheveux, les empêchant de repousser une fois tombés.

Les personnes atteintes de SSPT sontcomme coincées en permanence dans un état de lutte intérieure.

Le moindre bruit fortou changement soudain dans l’environnement peut les faire paniquer et les rendre angoissés.

Les effets de ce mode de vie n’affectent pas seulement leur comportement, mais aussi les niveaux hormonaux de leur corps.

Si l’organisme est bloqué en état de lutte il choisira de préserver les nutriments (vitamines et minéraux) pour les fonctions essentielles de l’organisme.

Les cheveux étant considérés comme « non essentiels », les follicules pileux ne reçoivent pas les nutriments dont ils ont besoin pour se reproduire.

Cela signifie que les cheveux vont tomber sans être remplacés, entraînant à terme leur chute.

L’anxiété peut-elle faire tomber vos cheveux ?

L’anxiété ne provoque pas directement la chute des cheveux.

Ce sont plutôt les situations stressantes que rencontrent les personnes anxieuses qui peuvent les faire tomber.

La quantité de cheveux qui tombent dépend de la gravité du stress et de la fréquence des interactions stressantes.

L’anxiété est la réaction du corps à des situations stressantes, dangereuses ou inconnues.

Bien que tout le monde se sente parfois anxieux, les personnes souffrant de troubles à ce sujet éprouvent une telle détresse que cela interfère avec leur capacité à mener une vie normale.

Comme dans d’autres situations émotionnellement stressantes, l’anxiété peut déclencher un effluve télogène ou une alopécie aréolaire – qui finira par provoquer la chute des cheveux.

Si vous pensez que vous souffrez d’une perte de cheveux due à un stress émotionnel, il est préférable de consulter votre médecin.

Ce-dernier peut vous redirigervers un spécialiste afin de traiter la cause sous-jacente du stress émotionnel.

La résolution de ce stress permettra à vos cheveux de repousser normalement.